La loi du "marché"

Tassadar
Tassadar
August 2010 modifié dans Amour
Voici une analyse que j'ai faite un soir (gros sur fond d'alcool et de semi vérités), j'ai posté cet article sur facebook il y un petit moment déja et je voudrais vous le faire partager pour ceux que ça interresse bien sur, bonne lecture à tous
précision: à prendre avec un certain recul, pas au pied de la lettre...

"La loi du marché

Je vais tenter dans cet article de vous faire partager mon point de vue sur les relations actuelles entre les hommes et les femmes.
De la même manière que n’importe quel marché économique, le « marché de l’amour » répond à la même règle fondamentale, celle de l’offre et de la demande.
Il est composé de différents segments de marché tels que les sentiments, la complicité la vie à deux et le plus important le sexe.
Pour comprendre cette analogie (qu’il faut bien évidement prendre au second degré), il est impératif de s’écarter de tout sentimentalisme et se placer dans une logique économique réaliste.

Point N°1 : Le monopole des femmes
Dans ma démonstration les femmes représentent l’offre, en effet ce sont les femmes qui décident dans 99% des cas d’avoir des relations (le sexe étant le segment principal du marché). Elles peuvent donc maintenir des « prix exorbitant » ou carrément décider d’un embargo sur un ou plusieurs hommes, les privant ainsi de toutes possibilités d’accès à ce marché. Cela correspond à une logique capitaliste implacable ou pour avoir accès à l’amour et au sexe il faut posséder plus que les autres (argent, belle voiture, beauté, intelligence, assurance etc…), si un homme ne répond pas aux critères de sélections que fixent les femmes il se retrouve directement en marge du marché et subit un embargo.
Cf : embargo sur Cuba que les Etats-Unis imposent depuis plus 50 ans car Cuba ne correspond pas à leur idéal de capitalisme.

Point N°2 : L’incompétence des hommes à renverser la tendance
Un contre pouvoir pourrait émerger, en effet le meilleur moyen de lutter contre un embargo, est de créer une coalition d’individu (qui ne subissent pas l’embargo), et que cette coalition décident un boycotte général des produits, privant ainsi la compagnie en état de monopole de ses ressources. Dans un cas plus concret cela reviendrait à demander aux hommes de ne plus penser avec leur sexe et donc de ne plus tenter d'approche de séduction. Cette indifférence forcerait donc les femmes à prendre des risques, à spéculer sur un éventuel refus de la part de l’homme et donc de revoir ses « critères » à la baisse. L’embargo deviendrait impossible et les relations hommes/femmes seraient donc enfin équitables. Mais nous savons pertinemment que la forte quantité de testostérone présente chez l’homme l’empêche d’avancer dans cette démarche, il sera donc très difficile d’ébranler les fondations sexistes du principe de « l’homme propose, la femme dispose ».

Principe N°3 : Une lueur d’espoir pour les hommes
Comme dans tout marché, il y a des opportunités, ainsi toutes les femmes ne font pas partie du consortium en état de monopole. Il y a plusieurs catégories de dissidentes qui peuvent créer des failles dans le système.


• Les « filles faciles » : ces femmes aux mœurs légères et revendiquées qui ne recherchent que la satisfaction personnelle et qui l’assument très bien. Ces femmes n’ont pas de critères particuliers et facilite grandement l’accès au sexe pour la plupart des hommes.
Problème : les hommes n’accède pas à la totalité du marché mais uniquement au segment du sexe, en effet en générale une fois la passion assouvie, la femme préfère passer à quelqu’un d’autre.

• Les « exclues du système » : certaines femmes subissent également les critères drastiques de la majorité féminine, ainsi le dictat de la maigreur et d’une certaine beauté exclue pas mal de femmes du système ce qui les empêche de développer leurs offres.
Problème : ces femmes sont souvent désespérés et n’ont aucune confiance en elles, elles ne se permettent donc aucune séduction et aucune liberté, il est donc très difficile de se lier à elles.

• Les prostituées : comment parler du marché de l’amour sans parler des prostituées, le métier le plus vieux du monde a encore de beaux jours devant lui. En effet cette situation de monopole féminin peut engendrer une telle frustration chez certains hommes que payer pour bénéficier de ces services devient envisageable puis acceptable.
Problème : c’est un marché à part qui possède le même segment du sexe en commun avec le marché de l’amour. Un réel problème éthique se pose quand on sait que ce sont des « professionnelles » qui ont généralement des conditions de vie très difficile et qui se font souvent exploitées. Il est donc difficile de quotionner cette pratique même si cela représente l’alternative la plus efficace.

En conclusion
Vous l’avez compris, ce marché est très complexe, et même si les femmes sont les grandes gagnantes sur le segment du sexe, il faut nuancer sur les autres segments, car en effet les hommes étant souvent lâches et peut sentimentaux, ils ont tendance à posséder le monopole permanent sur l’engagement, les responsabilités et tout ce qui constitue une relation stable.
Finalement il est peut être la le contre pouvoir tant recherché… "

Réponses

  • Molossus
    Molossus
    August 2010 modifié
    Ton analyse de l'Amour et du sexe sur le plan économique est intéressante (et très bien imagée :)).

    Mais elle n'en demeure pas moins segmentariste et bourrée de préjugés (je pense que ton point de vue masculin n'y est pas étranger^^).


    Lecture intéressante mais en aucun cas réaliste, car trop généraliste.
    Mais si on s'en réfère à ton intention de le prendre au 2nd degré, et que le lecteur possède quelques connaissances en économie, c'est très divertissant oui^^.


    Une bonne idée.
  • Gordon
    Gordon
    August 2010 modifié
    Tout cela me semble bien froid et bien clinique!
    D'autant plus que je constate au fur et à mesure du temps que les filles se masculinisent, et les garçons tendent à se féminiser, ce qui donne des comportements très brouillés: des filles qui "consomment" des mecs, et des mecs qui "pleurent en regardant Coup de foudre à Nothing Hill"!!!
  • CarbonACat
    CarbonACat
    August 2010 modifié
    Egalité des sexes... les filles ont le droit de faire le même quota de conneries que les garçon maintenant :D
  • Kymne
    Kymne
    August 2010 modifié
    J'avoue, j'ai ri.
    les filles ont le droit de faire le même quota de conneries que les garçon maintenant
    +1.
  • I scream
    I scream
    August 2010 modifié
    Moi aussi j'ai ri, mais ça peut être pris au premier degré. Je m'explique: si un garçon s'imagine être garçon, il agira comme la tendance "garçon" de notre société, le revendiquera utilisant toutes les manières et certitudes établies (même fausses) qui vont avec. Si une fille s'imagine être fille, elle agira comme la tendance "fille" de notre société, le revendiquera utilisant toutes les manières et certitudes établies (même fausses) qui vont avec. Donc oui, ce que tu écris est bourré à mort de préjugés et de généralités, mais ça décrit précisément comment les gens à préjugés pensent et agissent, donc ce n'est pas faux. Le tout, c'est d'être suffisamment intelligent et respectueux pour ne pas agir comme ça. Donc c'est bien, tu as montré comment nous ne devons pas faire.

    Concernant la remarque "je pense que ton point de vue masculin n'y est pas étranger" je savais qu'une remarque comme ça allait te tomber dessus en te lisant. Tu as parlé du sexe, rétablis l'égalité en parlant de l'engagement. Si tu l'avais fait dès le début, tu te serais épargné cette remarque.
  • Molossus
    Molossus
    August 2010 modifié
    I scream a écrit: »
    Concernant la remarque "je pense que ton point de vue masculin n'y est pas étranger" je savais qu'une remarque comme ça allait te tomber dessus en te lisant. Tu as parlé du sexe, rétablis l'égalité en parlant de l'engagement. Si tu l'avais fait dès le début, tu te serais épargné cette remarque.

    Il y aurait eu le droit quand même^^.

    En partie par rapport au sexe oui, mais surtout à cause des préjugés qui en découlent :
    - "les femmes ont le monopole", "en effet ce sont les femmes qui décident dans 99% des cas d’avoir des relations"... tout cela appartient au domaine du préjugé typiquement masculin. J'ajouterais des hommes qui pensent ne pas avoir de contrôle sur leurs relations (le titre du point N° 2 confirme d'ailleur cela)
    - le pourcentage avancé (99 %) est invérifiable (et surtout très surestimé^^)
    - "pour avoir accès à l’amour et au sexe il faut posséder plus que les autres (argent, belle voiture, beauté, intelligence, assurance etc…)" : le choix des femmes ne va pas seulement être conditionné sur l'ensemble de ces paramètres. Cela renvoie à mon 1er point, et au préjugés d'exigence des femmes. Elles veulent "le meilleur" oui, mais le meilleur pour elles. Et ça ne dépend pas forcément de ces critères... même s'ils peuvent avoir un certains impact, les mannequins ne sortent pas avec des stars du foot pour rien^^ (l'exemple est volontairement exagéré).
    - et je termine par la catégorisation des femmes. Les "exclues du système", les "filles faciles", et donc à contrario les femmes """"normales"""" (je multiplie les guillemets car je ne crois pas au critère de normalité, mais j'emploie "normales" pour illustrer le propos qui va suivre). Cette catégorisation vise inconsciemment à marginaliser une frange de la population féminine (sans mauvaise volonté de la part de l'auteur, qui emploie ces expressions pour mettre en image sa "thèse"^^). Or toutes les femmes sont différentes et uniques à la fois. Ces préjugés sont employés par les 2 sexes, mais découlent d'une vision des femmes mysogyne et machiste (encore une fois, l'auteur n'a pas tenu ces propos pour cela, mais juste pour mettre en image un propos "décalé" et divertissant).

    Des préjugés de ce type, on en a tous plus ou moins :)

    Ce n'est pas une "thèse socio-économique sur le pouvoir des femmes dans les relations sexuelles". Comme l'a dit l'auteur, c'est à prendre avec un certains recul^^.
  • I scream
    I scream
    August 2010 modifié
    Je suis d'accord avec ce que tu dis Molossus, tes arguments je les avais déjà dès le départ. Si on était dans une société parfaite où tout le monde serait honnête, il n'y aurait aucune échappatoire donc aucun préjugé. Seulement il suffit d'un peu de méchanceté pour qu'on en arrive à se protéger, rien que pour survivre. Les préjugés sont une arme, et j'ai malheureusement pu constater qu'il sont une plaie car trop souvent utilisés, je ne les défends pas du tout, mais ils sont là et il faut faire avec. Tout ce qu'on peut faire, c'est soi-même ne pas être comme ça, ne pas chercher à faire "comme les autres", car les préjugés donnent une force destructrice imparable et c'est pour ça qu'ils existent.
    je pense que ton point de vue masculin n'y est pas étranger [...]
    Il y aurait eu le droit quand même^^.
    En partie par rapport au sexe oui, mais surtout à cause des préjugés qui en découlent
    Si Tassadar avait parlé de l'engagement, avec des idées en forte défaveur des hommes, lui aurais-tu aussi reproché son point de vue masculin? Si oui, toutes mes excuses. Tu peux toujours me sortir qu'il ne l'a pas fait, et tu as raison, alors Tassadar, tu sais ce qui te reste à faire... et en ce qui me concerne, je suis impatient de te lire.
    ;)
  • Tassadar
    Tassadar
    August 2010 modifié
    Et bien quel engouement autour de ce petit article ^^, en tout cas c'était le but de provoquer une réaction chez le lecteur et je vois que c'est réussis. Je suis ravi que ça en ai fait rire certain car en effet je pense que sans humour et une certaine dérision on ne peut aprécier cet article.

    En ce qui concerne le "point de vue masculin" je suis assez d'accord mais je le revendique. Sans être un macho de la pire espèce je tente avec cet article de contrer le féminisme extremiste de notre société qui au lieu d'aller dans le sens des femmes ne fait qu'accentuer le clivage homme/femme en stigmatisant les caractères dit "macho" ou "sexiste" et qui voudraient limite l'émasculation de la gente masculine. J'ai donc voulu pousser un ptit coup de geule bien masculin contre un aspect de la domination féminine, évidemment le tout sur un fond très imagé et humoristique.

    Je tient juste a préciser ma position par raport à ça, je suis indéniablement pour l'égalité des sexes, en connaissant plutôt bien les différences homme/femme et surtout l'histoire des relations entre les deux (selon moi les femmes de l'antiquité ou du moyen age étaient beaucoup plus "libre" que les femmes actuelles mais c'est un autre débat), mais je suis contre la domination de l'un sur l'autre et ce dans n'importe quel segment de vie (je me suis attaqué aux relations amoureuses et sexuelles mais je pourrait tout aussi bien taper sur les patrons qui limitent les salaires des femmes) bref je n'ai pas de partit pris mais les gens ont trop souvent tendance à me classer dans la catégorie "macho" parce que je refuse de laisser le pouvoir aux femmes et que c'est très mal vu actuellement dans la société hypocrite dans laquelle ont vit!

    En tout cas merci d'avoir lu cet article et surtout d'avoir réagit!
    Peut être a bientot pour un autre article...
  • Bibimousse
    Bibimousse
    August 2010 modifié
    Bonsoir, l'article m'a beaucoup fait rire. Je dirais nous les femmes, on n'est rien sans les hommes et vice versa. Homme/Femme tout un débat, chacun doit trouver sa place dans ce monde parfois cruelle. Le respect de chacun est de mise. Et vive l'amour !!! Bibi.
  • I scream
    I scream
    August 2010 modifié
    C'était le but de provoquer une réaction chez le lecteur
    Chez moi ça provoque surtout l'attente... de la suite, car même si c'était intéressant, je reste sur ma faim car, comme je l'ai dit plus haut, il faudrait un autre article qui aille dans le sens contraire, comme par exemple sur l'engagement (de toute façon c'est à toi de choisir).
    Peut être a bientot pour un autre article...
    Je l'espère. Bonne rédaction !
  • Molossus
    Molossus
    August 2010 modifié
    Tassadar a écrit: »
    En ce qui concerne le "point de vue masculin" je suis assez d'accord mais je le revendique.
    Tu as raison de le revendiquer :) Les préjugés sexistes font d'ailleur parti de "notre patrimoine masculin"
    (I scream : j'ai dit le contraire ? Citation de mon 2eme post : "Des préjugés de ce type, on en a tous plus ou moins").

    Tassadar a écrit: »
    J'ai donc voulu pousser un ptit coup de geule bien masculin contre un aspect de la domination féminine, évidemment le tout sur un fond très imagé et humoristique.
    Et comme je l'ai dit, c'est un bon divertissement : une critique sexiste à but humoristique, rédigée sur fond de thèse en économie
    (I scream : mais si, relis bien mon 1er post... Citation de mon 1er post : "Mais si on s'en réfère à ton intention de le prendre au 2nd degré, et que le lecteur possède quelques connaissances en économie, c'est très divertissant oui^^.")

    Tassadar a écrit: »
    les gens ont trop souvent tendance à me classer dans la catégorie "macho" parce que je refuse de laisser le pouvoir aux femmes
    En tout cas (pour ma part), je ne te tiens pas rigueur des propos que tu énonces dans cette thèse^^.
    (I scream : une dernière citation pour la route ? Sur mon 2ème post, j'ai écris "Ces préjugés sont employés par les 2 sexes, mais découlent d'une vision des femmes mysogyne et machiste (encore une fois, l'auteur n'a pas tenu ces propos pour cela, mais juste pour mettre en image un propos "décalé" et divertissant)".)

    I scream a écrit: »
    Si... lui aurais-tu aussi reproché son point de vue masculin...
    (relax, je reprend ta citation dans son entier pour exprimer mon dernier point de vue, au cas où tu dirais encore que je manipule tes propos...)

    I scream (bon, je pense que tu as compris que ce post était pour toi, maintenant^^) :
    tu lis des reproches (ou jugements de valeur personnels et négatifs) dans mes posts, sur cette discussion ?

    I scream a écrit: »
    Si Tassadar avait parlé de l'engagement, avec des idées en forte défaveur des hommes, lui aurais-tu aussi reproché son point de vue masculin?

    La réponse est oui, j'aurais malgré tout "attribué" (et non "reproché") à Tassadar un point de vue "typiquement masculin" (qui n'est en rien un reproche). Car

    1/ je n'ai pas abordé le point que tu soulèves dans mon énoncé. Mais si tu me le demandes, tu dois savoir que les femmes n'ont pas le monopole du sexe et les hommes de l'engagement. Une raison parmi tant d'autre : même si les hommes peuvent avoir l'initiative de l'engagement (dont la forme la plus concrète est le mariage), les femmes sont libres de l'accepter ou de le refuser (bref, de nous prendre ou de nous plaquer, et ce, à n'importe quel moment de notre relation)...

    2/ mon énoncé visait à mettre en valeur mon ressentit sur cette thèse (humoristique, au risque de me répeter), en insistant sur la nature "typiquement masculine" des préjugés et la raison de leur emploie (employés à titre imagés/schématique pour divertir, au risque de me répeter encore), et ne visaient pas à en descendre le contenu ou même son auteur (oui, je me répète, mais tu as du mal à imprimer...).
    Je l'ai fait en toute objectivité, sans "reprocher" quoi que ce soit à qui que ce soit. Est-ce que j'ai dit que c'était dégueulasse d'avoir ou de prononcer des préjugés machistes ? (car ça, ça aurait été un reproche...)
    Non. J'ai simplement fait une analogie entre la nature de l'humour employé et le sexe de l'auteur, visant à apporter une réaction au post en question. Tu appelles ça un jugement toi ?

    3/ personnellement, avec des "si", je coupe du bois... JE n'avais pas abordé, dans MON argumentaire, la notion que TU abordes, dans la question que TU me poses. Alors que Tassadar ait écrit une chose ou son contraire au sujet de cette même notion, tu ne peux en aucun cas m'en imputer un quelconque "reproche"...

    Arrête d'interpréter. Lis, simplement...


    I scream a écrit: »
    Si Tassadar avait parlé de l'engagement, avec des idées en forte défaveur des hommes, lui aurais-tu aussi reproché son point de vue masculin? (...) alors Tassadar, tu sais ce qui te reste à faire (...)
    Tu veux de prouver quoi au juste ?
    I scream a écrit: »
    comme je l'ai dit plus haut, il faudrait un autre article qui aille dans le sens contraire (note personnelle : donc qui évoque "des idées en forte défaveur des hommes" si je te suis), comme par exemple sur l'engagement
    Bref, tu demandes à Tassadar, à 2 reprises, d'écrire un texte :
    1/ sur la base d'un reproche que je ne prononce pas
    2/ motivé par une notion que je n'ai même pas relevé dans son texte
    (simplement parce que je ne voyais pas l'utilité de débattre sur le fait qu'il puisse y avoir un équilibre femme/sexe = homme/engagement... que j'explique dans le présent post, un peu plus haut... le mal est réparé)
    3/ et dont tu me demandes de te rendre des comptes par ta question ?

    Moi aussi j'ai une question pour toi : tu te prends pour qui au juste ?




    Tassadar : oui, j'espere également lire autre chose dans la même veine, car le plaisir de te lire est bien là :)
    Je pense d'ailleur avoir conclu mon 1er post en rapport avec ton texte par:
    Molossus a écrit: »
    Une bonne idée.

    (I scream : "une bonne idée"... en parlant du texte de Tassadar, et donc de son contenu "typiquement masculin", inspiré par un point de vue "typiquement masculin"... c'est vraiment un sale reproche, tu ne trouves pas ?)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
?/13
jump to page
 of 1