rupture douleureuse : j'ai l'impression qu'il me déteste

amelie9518
amelie9518
August 2010 modifié dans Amour
Je vais raconter mon histoire. Je suis restée 3 ans et demi avec un garçon qui était en medecine (1ère année), on a vécu une belle relation mais je ne me sentais pas tjrs heureuse, il n'était pas assez chaleureux, disponible, compréhensif, à l'écoute et puis on ne partageait pas du tout les mêmes valeurs (differentes religion etc) ... J'avais déjà essayé de le quitté au bout de trois ans parce que j'étais vraiment malheureuse avec lui pour un autre garçon mais mon copain a pris peur et à tout fait pour m'empêcher de le quitter, je suis donc restée prés de lui. Mais à la fin de ses études, j'étais tjrs malheureuse, j'ai donc décidé de rompre après son concours de médecine de façon à ce qu'il ne rate rien à cause de moi. Le problème c'est que je l'ai tout de suite regretté après mais je n'ai pas osé revenir tout de suite... On était toujours en contact , il savait que je l'aimais toujours... Puis 1 mois après la rupture, il a eu ses résultats de médecine : il passait en deuxième année. Ca était le déclic pour moi, il avait réussi ce concours et c'était en partie grâce à moi parce que je l'avais énormément soutenu et je l'avais encouragé jusqu'au bout. (Il avait souvent essayé d'abandonner mais j'ai tjrs tout fait pour qu'il réalise son rêve.) Pour moi, cette réussite symbolisait la force de notre couple. Malheureusement pour lui c'était comme un nouveau départ. Suite à son succès, je l'ai appelé, je lui ai enfin dit que j'étais folle de lui et que je voulais revenir.. On a beaucoup pleuré au téléphone mais rien...il avait trop souffert de cette rupture et ne voulait pas ressouffrir... Je l'ai rappelé le lendemain toujours en pleurs, mais rien il était encore plus intransigeant : il ne me faisait plus confiance.
Quelques jours après, je lui écrit une lettre d'amour, je l'ai contacté pour savoir si je pouvais la déposer en bas de chez lui. Au début il a refusé, mais j'ai insisté. Une fois en bas de chez lui, je l'ai prévenu et j'ai déposé la lettre et je me suis cachée. Il savait que je n'étais pas loin, je pensais qu'il allait venir me voir mais rien, il a juste pris la lettre. Puis je n'ai pas eu de nouvelles, je lui ai juste envoyé un sms "tu me manques" auquel il m'a répondu "c'est dur pour moi aussi". Finalement, je lui ai envoyé un mail en lui disant que c'était l'homme de ma vie et que j'avais réalisé que j'avais fait la plus grosse erreur de ma vie... Il m'a alors répondu très méchamment que je le faisais souffrir avec tous mes messages, qu'il ne croyait plus à mes promesses, qu'il voulait passer à autre chose, qu'il ne donnerait plus de nouvelles et que je devrais en faire de même. Il m'a donc imposé ce "silence radio", ça va faire 15 jours que ça dure et c'est très dur. Beaucoup de mes amis me disent de lui laisser "du temps" mais j'ai peur de le perdre à jamais. Il m'en veut tellement, pourtant j'ai perdu toute ma dignité au téléphone, dans le mail, dans la lettre. Je n'ai fait que m'excuser et pleurer... On est resté 3 ans et demi ensemble et je suis revenue au bout d'un mois seulement ! Et en plus il m'a dit qu'il savait que je le regretterai et que si j'étais venu une semaine ou deux plus tôt, il aurait accepté de reprendre avec moi.. C'est horrible de dire ça... j'ai l'impression qu'il se venge...

Je ne sais pas quoi faire, j'ai l'impression qu'il me déteste... J'ai besoin de votre aide ! Merci beaucoup de votre aide !
«1

Réponses

  • Molossus
    Molossus
    July 2010 modifié
    Ton histoire a subit de nombreux évènements contradictoire qui ont amené à votre rupture :
    - contradiction de tes sentiments pour commencer : tu étais malheureuse avec lui mais tu l'aimais...
    - contradiction de tes actes : tu voulais le quitter mais tu es restée par dépit... puis tu es partie et maintenant il veut plus que tu reviennes...
    Cette absence de clareté dans votre relation semé un doute (surtout pour lui) qui a aboutit au fait qu'il veut tourner la page.

    Malgré toute la symbolique que tu accordes à votre relation, tu dois admettre qu'il veut passer à autre chose. Je te demande d'essayer de te mettre à sa place, par rapport aux éléments que j'ai relevé, pour chercher à comprendre sa réaction (je ne cherche en aucun cas à te faire la leçon ou à te juger, je ne suis pas la pour ça) : imagine toi être avec quelqu'un qui n'ait pas sure de ses sentiments et qui agit de manière totalement contradictoire... Comment interpreter ça ? La personne n'est pas sure de la perennité de votre couple et fait souffrir l'autre en agissant de la sorte... Donc pour éviter de souffrir, tu arrêtes ta relation avec cette personne (où dans ton cas, si cette personne finit par rompre, tu refuses qu'elle revienne à toi).

    Tu as le droit d'interpreter sa manière d'agir comme de la vengeance (c'est peut-être ça, mais auquel cas c'est minuscule), de te dire que s'il agit comme ça, c'est uniquement pour toi, pour te faire du mal. Mais tu peux aussi interpreter sa réaction tout simplement en te disant qu'il a définitivement tourné la page et refuse de souffrir davantage...

    Je pense que tu as fait tout ton possible pour le récupérer, mais tes nombreux efforts sont restés vain. C'est donc qu'il n'a décidément pas envie de revenir. Comme te dise tes amis, le temps peut l'amener à reviser son jugement. Mais même si c'était le cas, s'il revenait, votre couple n'en serait que plus affaiblit. Tu as toi-même mis le doigts dessus : tes nombreuses relances ont creusé davantage un desiquilibre entre vous. Pour faire simple, tu as montré plus d'attachement que lui dans cette volonté de recoller les morceaux, il n'y a donc plus d'égalité entre vous, il a pris (inconsciemment) l'ascendant sur toi. La présence de cet ascendant ne peut que fragiliser un couple (donc le tiens dans l'hypothèse où vous vous remettiez ensemble).

    Je pense qu'il est temps pour toi d'entamer ton deuil et de faire la seule chose qu'il n'attend plus de toi : tourner la page.

    Ca ne se fait pas rapidement et tout seul : ça va te demander de prendre conscience de la réalité de la fin de votre histoire (que tu le veuilles ou pas, pour lui, c'est fini).


    Donc ne pense plus à vous, mais pense avant tout à toi :)
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    Tout d'abord je voudrais te remercier de la sincérité de ton message.
    Tu as sans doute raison, j'ai trop douté et il a perdu toute confiance en "nous". C'est dur de l'admettre et surtout d'accorder le pardon à soi-même... Je pensais que l'amour était plus fort que tout, mais malheureusement, ce ne sont que des bêtises qu'on voit dans les films... La peur de souffrir est plus fort que tout l'amour du monde.
    Dur dur dur...

    En tout cas, merci, je trouve que ta réponse m'a beaucoup apporté et me fera longuement réfléchir.
  • Molossus
    Molossus
    July 2010 modifié
    Tu sais Amélie, tout le monde commet des erreurs, c'est pour cette raison que personne n'a le droit de te juger. Ce que j'ai relevé n'ai certainement pas la seule et unique cause de votre rupture... Je me suis simplement basé sur ce que tu avais écris. Et c'est vrai qu'il ressort de ton histoire beaucoup d'incertitude dans ta relation... malgré 3 ans ensemble. Ce n'est pas un reproche : tu donnes toi même au début de ton récit une raison primordiale qui a engendre ton incertitude : son manque de signes d'affections. Tu avais besoin, comme beaucoup de filles, d'être assurée de son amour. Ne trouvant pas ce réconfort, tu as commencée a douter. Ou je veux en venir : c'est que tu n'as pas a culpabiliser. Je n'ai pas été très clair dans ma 1ère réponse a ce sujet, mais cette rupture, tu n'en es pas la seule responsable.

    Je me doute que les évidences sont souvent dures a avaler (et je pense que tout le monde ici peut comprendre ta détresse). Comme tu le dis toi même, quand on croit avoir trouvé le grand amour, on a envie que ça dure pour toujours, comme dans les films. Et ce retour a la réalité a un goût amère.

    Encore une fois, je te demande de ne pas culpabiliser, car les causes de votre rupture ne sont pas de ton seul fait. Mais oui, tu as raison de tirer des enseignements de cet èchec (tes erreurs mais aussi ses erreurs). De cette façon, tu pourras aborder plus facilement ta prochaine histoire. Car prochaine histoire il y aura :)

    Pour le moment, prend le temps de te remettre.

    Prend soin de toi
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    Ne t'inquiète pas, ce ne sont pas tes propos qui m'ont fait culpabiliser, je culpabilisais déjà bien avant... Pourtant je sais que dans une relation, il y a deux fautifs. Ce qui me fait de la peine, c'est que lui ne veut pas reconnaitre ses erreurs et qu'il m'a tout mis sur le dos... :( J'ai peur de ne pas arriver à me pardonner tant que lui ne me pardonnera pas.

    En attendant, j'essaye de trouver une solution pour arrêter "d'espérer" qu'il revienne. Pourtant comme tu dis : s'il revient, la relation ne seras pas saine et on ne sera pas heureux. Pourtant je m'attache encore à cette optique comme si "passer à autre chose" me faisait peur... J'ai peur de tirer un trait trop tôt et qu'il revienne... peur de le perdre "à nouveau" et de le regretter une fois encore.

    Pour une prochaine histoire, il y en a peut être déjà une même si je ne me sens absolument pas prête. Il y a un garçon qui est très amoureux de moi depuis plusieurs mois, il fait tout pour m'aider à sortir de là... Le garçon adorable qui a toutes les qualités que je recherche : rassurant, présent, affectueux...D'après ce qu'il m'a dit je suis la première fille dont il tombe amoureux et je pense qu'il serait prêt à n'importe quoi pour me rendre heureuse, mais en même temps, il a 25 ans et il est très sérieux : il recherche une relation très sérieuse, se marier et cela me fait peur... De plus, je culpabilise presque d'être "heureuse" avec un autre vis à vis de mon ex, j'ai aussi peur de ne pas être prête à m'engager dans une nouvelle relation et par conséquent de donner de faux espoirs à ce garçon. Mais je n'ai pas envie de le perdre, c'est quelqu'un de formidable qui me redonne le sourire quand ça va mal. Je serais encore plus malheureuse s'il n'était pas là pour me soutenir.

    Je suis donc tiraillée entre ne pas vouloir réellement tourner la page sur mon passé(par peur, doute, espoir), laisser une véritable chance à ce garçon ou prendre le temps afin de me reconstruire.

    Je te remercie d'avance de ta réponse et du temps que tu consacres à me répondre :)
  • Molossus
    Molossus
    July 2010 modifié
    Le soucis dans ta démarche est que tu ne peux pas l'obliger a avouer ses torts. Tu sais toi même qu'il a sa part de responsabilité. Alors pourquoi chercher a obtenir son pardon alors que lui ne te demande pas le tiens ? Tu as fait preuve d'un grand sens des responsabilités en lui avouant tes fautes. Tu n'as donc pas besoin de son pardon, car tu sais prendre la mesure de tes erreurs et tu as cette volonté de les corriger.

    C'est normal d'espérer son retour. Vous avez vécu 3 ans ensemble et on ne tire pas un trait comme ça dessus. Ta peur de passer à autre est un symptôme du refus de la rupture (je précise que c'est absolument normal). Tu l'as très bien expliquée toi même : "si je passe a autre chose et qu'il revient, je l'aurais perdu pour toujours"... Aussi tu dois rationnaliser cette peur et te poser les bonnes questions : peut être qu'il reviendra, peut être jamais... combien de temps vas tu l'attendre ? En l'attendant, ne risque tu pas justement de passer à coté de beaucoup de choses ? Et s'il revenait, tu penses que ce serait une bonne chose pour vous, que ce serait comme avant ? En fait, ces questions doivent t'amener à te détacher du "nous" (qui n'existe plus pour lui) et a te recentrer sur ton "toi". Encore une fois, ton bien être doit passer avant tout. Car on vit avant tout pour soi.

    Je vois que tu as tappé dans l'oeil d'un garçon (et que ça a l'air réciproque :)). Il semble prêt a te soutenir dans ta reconstruction (et peut-être de vouloir tenter quelque chose avec toi dès que ce sera fait). Pourquoi ne pas profiter de cette aide qu'il te propose ? Il semble te porter beaucoup d'importance : il saura te redonner confiance en toi (car faire le deuil d'une relation consiste avant tout à reprendre confiance en soi). Si tu fais cela, tu as peur de culpabiliser vis a vis de ton ex ? Encore une fois, tu dois te détacher du "nous" et recentrer sur "toi".

    Je te rejoint sur le fait que tu ne dois pas te précipiter dans ses bras. Vous formeriez un couple pour de mauvaises raisons (l'oublie de ton ex), donc un couple sans bases solides et sans avenir. Tu dois d'abord te reconstruire en suivant les étapes que je t'ai indiqué et que je reprend ci-dessous :
    1/ te détacher du "vous" et te recentrer sur ton "toi" (en reposant les bonnes questions)
    2/ reprendre confiance en toi, en ta capacité a aimer et a être aimée (le soutiens de ce garçon peut s'avèrer être un atout considérable)
    3/ quand ce sera fini, et si tu l'en juge digne, pourquoi ne pas tenter quelque chose avec lui ? :)


    Vas y doucement, ne brusque pas les choses et tu remonteras la pente.
    Et n'oublie pas : pense a toi.

    Courage.
    (et tu n'as pas a me remercier :))
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    Il y a une raison précise pourquoi je n'arrive pas à tirer un trait sur "nous" : je vais te l'expliquer.

    Les 10 jours après la rupture (vers le 10 juin), il espérait que je revienne, il m'attendait, me disait que je lui manquais. L'aimant toujours, je lui ai laissé "une porte ouverte" en lui disant que moi aussi je l'aimais. Puis les résultats de son concours sont arrivés vers le 25 juin, soit 15 jours plus tard du moment "où il espérait que je revienne." C'est à ce moment que je suis finalement revenu, je l'ai appelé, on a longuement parlé et pleuré au téléphone... L'horreur quoi...A chaque fois que je lui demandais "tu es sûre que c'est fini?" il répondait à peine ou en pleurant ( ce qui enlever de la crédibilité dans ces propos) Puis le lendemain je l'ai rappelé en pleurs, lui aussi pleurait. Il a finit par me demander "comment je voyais l'avenir? Le problème de religion? (Je suis très attachée à mes origines et malheureusement il n'est pas de la même confession.) Je lui ai dit "que la religion était importante mais que je ne pouvais pas envisager un futur sans lui (j'étais très sincère.) Je lui ai demandé "et toi''? Il m'a répondu "je ne sais pas." Puis il a du raccroché car il devait y aller. Ensuite, y a eu l'histoire de la lettre dans laquelle je résumais notre histoire et que je soulignais la force de mon amour pour lui. Pas de réponse. Puis le texto "tu me manques " que je lui ai envoyé , il m'a répondu "c'est dur pour moi aussi" et enfin l'email auquel il a répondu très sèchement et méchamment qu'il ne voyait plus d'issue positive à notre histoire.

    Ce qui me donne de l'espoir et que je ne comprends pas c'est ce changement de ton brutal : Pourquoi 10 jours après la rupture, il voulait absolument que je revienne et les 10 jours suivants quand je suis revenue, il était beaucoup plus hésitant puis m'a donné un refus catégorique ! Je me demande s'il a eu un déclic, s'il a parlé à quelqu'un... Bref tout ça fait que je suis paumée et que j'espère toujours un peu...
    Après avoir lu sa très sèche réponse à mon email dans le quel je disais que c'était l'homme de la vie, j'ai essayé de l'appelé 3 fois, et il avait éteint son portable... Je pense qu'il voulait pas que je le déstabilise à nouveau, m'entendre pleurer rendrait sa "décision" encore plus dure à respecter.
    Le lendemain, il s'est connecté sur le site de rencontre sur lequel on s'est rencontré et il a été sur ma fiche. Pourquoi??? :( Tout ça me fait douter et tout...

    En ce qui concerne l'autre garçon, je sors déjà avec lui en quelque sorte mais je ne me sens pas prête et je n'ose pas trop lui dire de ralentir les choses par peur de lui faire de la peine.

    J'ai besoin d'aide :(
  • Molossus
    Molossus
    July 2010 modifié
    Tu le sais très bien : les moments avant, pendant et après la rupture sont peuvent se reveller être des moments d'énormes doutes. On reflechis constament, on se demande si on prend la bonne decision, on adopte des attitudes complètements différentes, des points de vue totalement opposés... parce qu'on cherche à experimenter "LA bonne solution" (rompre ou pas)... cela explique en grande partie les changements brutaux que toi et ton ex avaient opérés tout au longs de vos ruptures...

    Tu n'arrives pas à te détacher du "nous" parce que tu cherches a rationaliser son retour possible en analysant ses faits et gestes chronologiquement proche de votre rupture, en essayant d'en tirer des hypothèses concrètes... En fait, tu t'auto-entretiens dans cette spirale d'incertitude :
    1/ tu restes dans l'incertitude (reviendra ou pas)
    2/ tu souffres de cette incertitude
    3/ tu cherches des reponses pour comprendre et alleger ta souffrance
    4/ donc tu cherches à rationaliser des signes que tu juges troublant dans son comportement
    5/ Et tu n'y arrives pas, car tu ne trouveras jamais de certitudes en voulant rationaliser des faits et gestes sur lesquels tu n'as aucun contrôle, les siens (ça comprend aussi ses pensées)
    donc
    1/ partant de cet echec, tu retournes dans cette incertitude
    2/ tu en souffres, etc etc etc....
    Je ne sais pas si tu vois où je veux en venir : en cherchant à emettre des hypothèses sur son retour éventuel, sur la simple base d'interpretations de ses actes, tu ne fais en fait que t'auto-entretenir dans un cercle vicieux qui ne t'apporte qu'incertitude et souffrance...


    Des options, tu n'en as que 3 :
    - l'attendre, qu'il revienne ou pas,
    - le relancer encore et encore en esperant qu'il revienne vers toi,
    (je precise que les 2 1ères solutions ne te feront pas sortir de ce phénomène d'auto-entretien de l'incertitude, du moins tant que tu n'auras pas la certitude que sa réponse est definitive ; et tu sais déjà ce qui se passera s'il se décidait à revenir... nous l'avons soulevé plus haut, sur la base que ta volonté qu'il revienne est plus forte que la sienne)
    - ou tourner la page.

    Choisir l'une de ces 3 solutions va dependre de plusieurs facteurs
    - ton attachement (très fort)
    - ta patience (combien de temps penses tu pouvoir rester dans cette situation ?)


    Je ne te demande pas de répondre à cela.


    Voilà ce que tu peux faire pour que ça change. Mais tu ne dois pas rester inactive et te contenter d'interpreter vos relations... tu dois agir et assumer ton choix (que se soit l'attente ou tourner la page). // Ajout après modification du message

    Qu'elle que soit la solution que tu choisiras, tu dois faire ce que tu veux de ta vie et agir comme bon te semble.
  • Utopie_des_AngeS
    Utopie_des_AngeS
    July 2010 modifié
    Tout à fait d'accord avec Molossus.

    Tu interprète ta relation... tu ne la vis plus... suis les conseils de Molossus... A l'heure d'aujourd'hui pose toi la question de ce que tu pourras faire pour qu'il te revienne et non pas la question de ce qu'il en était auparavant...

    Tu peux chercher des réponses dans le passé mais c'est tes actes d'aujourd'hui qui éclaireront ton chemin...
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    Je suis entièrement d'accord avec vous deux. Mais le problème c'est que lorsqu'on vit la situation, c'est beaucoup plus compliqué. Et "espérer" ne se contrôle pas vraiment. Quand j'aime quelqu'un je ne peux malheureusement tourner la page, je suis comme ça. :(
    Peut être le recontacter une nouvelle fois? Lui envoyer un sms : "Tu es toujours sûr de ta décision?" Je ne sais pas, j'ai peur qu'il finisse par vraiment me détester .... Et je m'attends à un "oui". Peur d'un cinquième refus...
    L'attendre? Tant que je ne tomberais pas amoureuse, je ne pourrais faire autrement (même inconsciemment.)

    Je veux bien agir, mais je ne peux rien faire car pour l'instant "tourner la page" me parait impossible. Attendre n'est pas agir, c'est rester passif selon moi...
    Bref si vous avez des suggestions, parce que j'ai beau me poser la question "comment faire pour qu'il revienne", je n'ai aucune réponse. Oui j'espère malgré tout ce que tu m'as dit. Une amie a quitté son copain, il l'a supplié de revenir, elle est finalement revenue après plusieurs mois. Au début, un déséquilibre s'est instauré (comme tu me l'a expliqué) mais petit à petit ils ont travaillé ensemble pour se reconstruire et ils vont bientôt enmenagé ensemble. Peut être leur histoire me fait espérer? Bref si je pouvais avoir le contrôle sur mes sentiments, je l'oublierai et je tournerai la page. Mais je n'y arrive pas et j'ai peur que cet espoir ne soit qu'un refus de la réalité et rien d'autre... :(
  • Bibimousse
    Bibimousse
    July 2010 modifié
    Bonsoir amelie,

    Te souviens-tu de la raison pour laquelle t'es partie ? Si j'ai bien lu, tu étais malheureuse, non !

    Tu dis que vous êtes tous les deux fautifs. Là, je dis oui. Mais pour lui, il ne comprend pas la rupture, d'où sa souffrance. Et c'est pour ça qu'il a tiré un trait sur votre histoire. Il ne veut plus avoir à souffrir.

    A toi de voir ce que tu attends... parce que lui ne changera pas sa façon d'être. Pour lui, il était heureux, toi j'ai pas l'impression. Je peux me tromper.

    Passe à autre chose, je ne dis pas que ça sera facile. 3 ans c'est pas rien. Je ne suis jamais allée aussi loin avec un garçon. Mais je pense que tu n'auras rien à gagner à essayer de recoller les morceaux.

    Attendre ou passer à autre chose, tu es la seule, amelie, à prendre cette décision. Bibi te donne juste son avis.

    Bon courage ma belle, donne de tes nouvelles. Et surtout arrête de penser au mal que tu lui as fais. Dans une rupture, il y a toujours une personne qui souffre. Pense à toi et à ton bonheur. Bibi.
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    C'est gentil bibimousse, merci pour ton soutien :)
    Mais il connaissait les raisons de la rupture : j'avais trop souffert, je n'arrivais plus à lui donner (ce que je pensais être vrai), il n'était pas de la même religion (et dans ma religion c'est primordial d'épouser quelqu'un de sa religion) et je n'étais pas toujours heureuse. Lui était heureux avec moi... Donc il connait les raisons, je ne quitte jamais quelqu'un sans donner de raisons.
    Je ne pense pas le recontacter : il risque de fuir encore plus...
  • Bibimousse
    Bibimousse
    July 2010 modifié
    Je suis d'accord. Mais il était heureux avec toi. D'où son mal être aujourd'hui et son refus de reprendre avec toi. Pourquoi l'avoir quitté ? L'amour que tu lui portais n'était pas assez fort ? Malgré la différence de religions ? De nos jours, la religion n'est plus une barrière ? Enfin je crois ? Chacun est libre ? On peut garder une religion qui nous est cher et vivre une belle histoire, non. Ce n'est pas incompatible.

    Il faut vivre pour soi, pas par rapport aux regards des autres. Et je t'assure, avant d'arriver sur ce forum, je n'aurai jamais eu l'idée d'écrire cette phrase.

    Bibi.
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    Je pensais que je ne l'aimais plus... Routine après 3 ans... :( Parfois on perd la personne et c'est à ce moment qu'on s'en rend compte :( Et la religion est importante pour moi, ma famille risque de se mettre à dos... Et je veux me marier et avec lui je ne pourrais pas, enfin juste un mariage à la mairie... :( Bref mais je serais prête à faire face à toutes ces contraintes...
  • Bibimousse
    Bibimousse
    July 2010 modifié
    C'est uniquement pour ça que tu as quitté l'homme que tu aimais, pour ne pas décevoir ta famille ? Et il le sait que c'est pour cette raison ? Et ta famille, elle fait quoi pour ton bonheur ? Bibi.
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    Non j'ai déjà donné toutes les raisons plus haut. Et la religion ce n'est pas uniquement pour ne pas décevoir ma famille.

    Maintenant c'est trop tard de toute façon :(
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    J'aimerais de tout mon cœur tourner la page, ne plus attendre quelqu'un qui ne reviendra jamais. Mais j'aurai besoin de conseils : c'est facile de dire "il faut passer à autre chose" mais comment faire? Parfois, je suis sûre de moi, je me suis même fait une "liste d'objectifs" à faire en 1 mois, pourtant je repousse tjrs "cette liste" même si je sais qu'en la suivant j'irais mieux. Il faudra encore combien de temps pour que j'arrête de passer d'un état "c'est fini, je me prends en charge" à un état "comment faire sans lui?"
    De plus, je suis confrontée à ma plus grande peur : celle d'être abandonnée. J'avais aussi tendance à souffrir de dépendance affective, ce qui rend les choses encore plus compliquées. Enfin, j'ai très peu confiance en moi et j'ai peur de passer en troisième année de fac sans lui... C'est bête mais j'ai tendance à tout lier à lui... :(

    J'aimerais avoir de nouveau vos conseils :$
    En vous remerciant d'avance.
  • Molossus
    Molossus
    July 2010 modifié
    Si tu veux vraiment tourner la page, tu dois :
    - admettre l'évidence : il t'a plaqué
    - prendre la decision de rester attachée à lui ou pas... si tu décides de ne plus "vouloir"(pas "pouvoir") le récupérer, tu peux suivre les étapes ci-dessous
    - prendre du recul sur ta situation
    - analyser logiquement tous les éléments qui ont amené à votre rupture (éléments que les gens qui t'ont répondu ont soulevés avec toi)
    - comprendre à partir de cela que tu n'es pas la seule fautive et ne pas culpabiliser
    - reprendre confiance en toi
    Mais encore faut-il en avoir envie... si ta rupture est trop récente, tes sentiments sont encore trop fort et interfereront dans ta "volonté de remonter la pente"... auquel cas, continuer d'en parler est ce qu'il faut faire, afin de t'amener à admettre l'évidence.

    amelie9518 a écrit: »
    c'est facile de dire "il faut passer à autre chose"

    Il est aussi facile de dire "il faut ne pas lacher ton ex"...
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    Oui je suis décidée à passer à autre chose. Tous les éléments qui ont amené à ma décision de rompre me montre que je n'étais vraiment pas heureuse. Et je trouve que cette raison est valable. Les sentiments seront moins forts avec le temps. Je pense qu'un jour je me dirais "j'ai bien fait", le jour où je rencontrerais l'homme de ma vie.
    Merci de ton soutien et pour toutes les personnes qui m'ont répondu.
  • Molossus
    Molossus
    July 2010 modifié
    Si tu penses réellement ce que tu as écrit, et que je viens de lire, tu es sur la bonne voie :) Car c'est ça le secret : être persuadé de ce qu'on veut et se donner les moyens d'y arriver (quand c'est de soi et seulement de soi dont il est questions)

    Admettre les évidences, comme celle de ne pas avoir été heureuse et prendre cela pour ce que c'est (simplement un motif valable de rupture), est la chose à faire.

    Oui, le temps peut faire beaucoup, mais encore plus vite si t'en donne les moyens... et c'est justement ce que tu commences à faire^^


    Continue sur cette voie. Et surtout bon courage.
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    Merci beaucoup pour toutes tes réponses Molossus. :)
    Je vais continuer sur cette voie ! :)
  • amelie9518
    amelie9518
    July 2010 modifié
    Bonjour à tous,

    Depuis peu je retrouve le sourire et ma joie de vivre. C'est surtout le matin et le soir où je ressens un peu de nostalgie mais dans l'ensemble, tout va beaucoup mieux.
    J'ai suivi vos conseils et j'ai appris à me concentrer sur ce que j'avais gagné (une nouvelle liberté, un garçon génial) plutôt que sur ce que j'avais perdu (quelqu'un avec lequel je n'étais pas heureuse.) Je ne suis même plus tentée de le recontacter et c'est une bonne chose. J'ai plus peur qu'il revienne maintenant que je vais mieux...
    Merci beaucoup pour votre aide et surtout toi Molossus :)

    J'ai redemarré une nouvelle relation avec le copain dont je te parlais, il est vraiment adorable et pour l'instant c'est plutôt une grande et profonde amitié (de mon côté) même si je ressens des sentiments. Je pense que lui m'aime vraiment. Il n'a pas hésité à me dire que même si je retournais avec mon ex, je ne le perdrais jamais et que si j'étais heureuse alors il serait heureux pour moi. Il m'a même dit que si cette relation n'était qu'une relation "tampon " (de transition) alors il ne m'en voudrait si c'est ce dont j'ai besoin. Je l'ai bien sûr tout de suite rassuré, c'est quelqu'un de très important pour moi et je ne l'utilise absolument pas comme "bouche-trou". Que pensez-vous d'un tel discours de sa part?
    D'un côté je trouve que c'est une très belle déclaration d'amour et de l'autre ça me fait un peu peur...

    L'autre problème c'est qu'on se dispute parfois pour des broutilles (je n'ai pas l'habitude, je ne me disputais jamais dans mes anciennes relations.) et une fois qu'on s'est disputés, il désire TOUT analyser !! C'est bien d'analyser, mais y a des limites quand même... Et ça me fait peur. Il me reproche aussi de ne pas réussir à "canaliser" mes sentiments... Bon ok, il a fait un mémoire sur "l'intelligence émotionnelle" mais quand même, c'est un peu flippant.

    J'aurais besoin de ton précieux avis Molossus, tu m'aides toujours :)
  • Molossus
    Molossus
    July 2010 modifié
    C'est gentil :) (vraiment, ça fait très plaisir à lire). Mais je ne suis pas le seul à être intervenu sur ton post^^. Tu peux remercier tous les gens qui ont lu ton 1er post et ont pris la peine de te répondre :)


    Il y a autre chose que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire, bien plus que tes remerciements :
    amelie9518 a écrit: »
    Depuis peu je retrouve le sourire et ma joie de vivre.
    J'ai suivi vos conseils et j'ai appris à me concentrer sur ce que j'avais gagné (une nouvelle liberté, un garçon génial) plutôt que sur ce que j'avais perdu (quelqu'un avec lequel je n'étais pas heureuse.)
    Je ne suis même plus tentée de le recontacter et c'est une bonne chose.

    Tu as appliqué à la lettre ce que nous t'avions proposé et ta reconstruction n'en a été que plus rapide.
    Il suffit de relire ton tout 1er post (après lecture de celui ci) pour se rendre compte des progrès que tu as accompli. Tu peux être fière de ça.

    Ca me fait pensé que j'ai oublié de te dire de remercier également ce garçon, dont l'appui et l'attention qu'il a eu pour toi sont plus que louables. Il s'est comporté en gentleman et t'a aidé à reprendre confiance en toi (simplement en te donnant de l'importance, car tu dois être importante pour lui). Si seulement il y avait plus de mec comme ça, généreux et désinteressés (enfin, il n'est peut-être pas aussi désinteressé que ça^^ mais quand même, il t'a aidé et c'est le principal), les filles fragilisées par la rupture ne le demeureraient pas longtemps.

    Je ne lui laisse pas le bénéfice de "tirer la couverture pour lui tout seul", car le plus gros travail vient de toi : cette prise de conscience de la réalité, te faire une raison... tout cela vient de toi, tu l'as fait pour toi, et ça t'a permi de reprendre confiance en toi. Mais l'aide de ce jeune homme a été loin d'être négligeable^^

    (Ca fait plaisir de lire de bonnes nouvelles)


    Venons en à lui justement, puisque c'est ce qui t'amène à nouveau sur ce forum.

    Ses paroles trahissent un attachement sincère, un profond respect pour toi et un certains sens (peut-être trop prononcé à mon goût) du "sacrifice" (je ne trouve pas le bon mot...). "Tu peux te servir de moi pour rebondir"... c'est maladroit, j'entend par là que ça montre un certains manque de confiance en soi, par sa propre considération à pouvoir ne servir que de "simple" outil... Mais ça a le mérite d'être sincère et désinteressé. Bref, à première vue, c'est un mec bien qui t'accorde beaucoup d'importance :)

    Ces paroles affichent aussi un certains "détachement" vis à vis de toi. Attention, c'est loin d'être une mauvaise nouvelle ; ce détachement peut avoir plusieurs causes :
    - il est attiré par toi mais n'ose pas te le dire, par simple timidité (on peut avoir l'air extraverti mais souffrir d'une grande timidité à ouvrir son coeur), ou parce qu'il ne veut pas te faire peur en "t'imposant" ses sentiments (venant de subir une rupture douloureuse dont tu ne serais peut-être pas totalement guérie pour lui)
    - ou il est juste très attaché à toi et te montre qu'il reste dispo pour toi en cas de besoin...

    Comme ça, c'est un analytique... si je pense comprendre où tu veux en venir en parlant de sa volonté à vouloir "tout analyser", mon instinct me dit que c'est pour la 1ère raison qu'il cherche une certaine distance. Mais c'est juste mon instinct, ça n'a aucun fondement.


    Vos disputes par rapport à vos traits de caractères respectifs me renvoient beaucoup de choses (et je n'arrive pas à retirer ce sourire nostalgique de mon visage en ecrivant ces mots).

    Je pourrais te faire un cour complet sur ce trait de caractère... que je connais très (trop ?) bien^^ (à tort ou à raison, ça dépend de ce qu'on en fait). Je vais essayer de le résumer :
    En fait, les gens qui ont tendance à vouloir tout analyser, le font principalement pour 2 raisons : la curiosité (un vilain défaut ? ou une grande qualité ? Je pense également que ça dépend de ce qu'on en fait) et la volonté de "rester sur ses appuis" (avancer en terrain connu, laisser peu de place au hasard, prendre un minimum de risques pour atteindre ses objectifs). Le souci est que cela l'oblige à garder une certaine réserve face à l'inconnu, comme la prise de conscience de sentiments amoureux, et qu'une analyse érronnée (car l'erreur n'est pas l'apanage des fonceurs^^) le fera agir de manière inattendue et contradictoire...
    A l'inverse, le fonceur va laisser peu de place à l'analyse (qu'il emploiera de manière plus sporadique) et avancera de manière instinctive (dans le bon sens ou dans un mur).
    Toujours à tort ou à raison : c'est 2 traits de caractères ne sont ni bons ni mauvais, ils sont même complémentaires. Car on à tous ces 2 traits de caractères, mais de manière plus ou moins élevée.

    Tu peux lui reprocher ce côté de sa personnalité (car ça reste un trait de caractère énervant pour l'autre^^). Mais laisse moi juste te dire ceci. Ce "défaut" (ce côté énervant) s'estompe très fortement (mais jamais ne disparaît totalement) vis à vis de l'autre quand on avance en terrain connu (pour ne citer que cet exemple : quand la relation est "officialisée"^^).

    Je ne te dis pas que C'EST ce qu'il cherche, juste qu'il y a une très forte probabilité (analyse oblige :p) que ce soit le cas.


    Je vais donc en revenir à ma philosophie, et la manière dont tu peux l'appliquer (et je suis content de lire que ça t'a aidé à prendre le dessus sur ta peine^^) :
    Qu'est-ce que tu veux pour toi ?

    Tu as toi-même cherché à l'analyser en posant ces questions sur ces réactions (et oui, toi aussi tu es un peu analytique comme tout le monde^^) et sur les possibilités envisageables entre vous 2. C'est donc que tu es potentiellement interessée par lui^^

    Après le soutient qu'il t'a apporté, tu peux lui laisser sa chance, voir si son intérêt pour toi va au-delà de la "simple" amitié.


    Je vais juste te conseiller 2 choses : de prendre une réserve une vis à vis de toi, et un conseil vis à vis de lui.
    - vis à vis de toi : t'assurer que tu en as bien terminé avec ta précédente relation. A la lecture de ton dernier post, j'ai la forte impression que c'est bon... mais les sentiments vont et viennent, et sans cette profonde certitude que "c'est fini", ça ne risque que d'interferer de manière négative et de "tuer cette histoire dans l'oeuf". Si c'est définitivement terminé pour toi, que tu n'attends plus rien de ton ex, ni retour, ni explication, et que tu es de retour dans le présent, tu as carte blanche pour lui faire débaler ses sentiments (encore une fois, je ne doute pas que ce soit ton cas^^ c'est juste que 2 precautions valent mieux qu'une)
    - vis à vis de lui : si tu veux l'amener à se réveler davantage, à effacer cette distance qu'il s'impose entre vous, tu vas devoir lui faire comprendre que
    1/ tu en as définitivement fini avec ta précédente relation (c'est l'élément fondamental. Sans ça, il gardera toujours une certaine réserve vis à vis de ses eventuels sentiments pour toi.)
    2/ lui faire comprendre, d'une manière ou d'une autre, plus ou moins subtile, que tu es "interessée"

    J'en ai une 3ème, mais que je post par ignorance sur "votre" vécu : tu le connais bien ? Si la réponse est "pas assez je pense", continue d'apprendre à le connaître.

    Quelle que soit ta situation, seule mon "analyse" et mon argumentaire pourront changer. Le fond de mon message, lui, ne changera pas d'un iota : tu dois continuer de te poser les bonnes questions, prendre du recul et agir pour atteindre ton bien-être.


    EDIT : j'oubliais. Toute mes felicitations pour avoir repris confiance en toi aussi vite.
  • amelie9518
    amelie9518
    August 2010 modifié
    J'ai remercié Molossus de son aide précieux et je pense avoir aussi remercié toutes les autres personnes qui ont pris le temps de m'aider (désolé si je n'ai pas été assez claire dans mon mail précédent^^)
    Je suis aussi désolée de répondre avec 3 jours de retard : weekend plutôt sympa et chargé :)

    J'ai bien lu ton message Molossus : tu as raison parce que j'en ai parlé avec mon nouveau copain. Il m'a dit que son désir d'analyser vient de sa personnalité mais qu'en ce moment, il est un peu "inquiet" (normal vu la situation) donc il a "besoin" d'analyser afin de se rassurer (en quelque sorte) sur l'idée que notre relation est saine, et pour être sûr que je sois véritablement heureuse avec lui. Il a très peur de faire quelque chose qu'il ne faut pas. De plus, le weekend dernier il est tombé sur un email ou j'avais écrit que je voulais retourner avec mon ex (ça date d'un mois déjà). Il n'a pas osé m'en parler tout de suite mais finalement me l'a dit. Je l'ai rassuré tant bien que mal, même si c'est compliqué vu la situation.
    Sinon, on se dispute un peu moins (même s'il manque clairement de tact, comme la plupart des garçons que j'ai côtoyé.). On prends la peine de discuter et d'essayer d'éclaircir les choses, ce qui est une bonne chose.

    En ce qui concerne mon ex, comme tu dis les sentiments ne partent pas du jour au lendemain donc c'est des hauts et des bas. Mais dans l'ensemble, quand ça va moyen, c'est surtout de la "nostalgie" et plus tellement de la tristesse.
    Ce qui m'empêche d'être 100 % heureuse c'est que j'ai tjrs la peur au ventre "qu'il vienne" pour me dire qu'il va beaucoup mieux, qu'il a trouvé quelqu'un... C'est peut être égoïste, mais j'ai toujours un peu peur qu'il me remplace et qu'il se pavane ensuite... D'après mon nouveau copain, il y a de fortes chances qu'il fasse ça : il a "étudié" sa personnalité donc il en déduit ceci. Il m'a dit que "si jamais il faisait ça'', qu'il ne fallait pas que je sois triste mais que je vois ça comme de la vengeance... :(

    Mais comment faire pour ne plus avoir peur?? Je ne veux plus du tout de nouvelles... avant au moins plusieurs années ou jamais ! Je ne veux pas retombée au plus bas en ayant de "bonnes nouvelles" de monsieur.


    La page de mon passé sera entièrement tourné quand je n'aurais plus "peur" que mon ex revienne me faire du mal et quand mon nouveau copain sera entièrement serein avec moi. Selon vous, y a t il une façon d'écourter ce processus? C'est surtout cette peur que j'aimerais "éradiquer."

    Je vous embrasse et merci d'avance !
  • Molossus
    Molossus
    August 2010 modifié
    Je vais te poser une seule question : Qu'est-ce que ça peut bien te faire que ton ex t'ai remplacé et qu'il soit heureux ? En quoi c'est important ?
    Il continue sa vie, tu continues la tienne. L'important est de ta consacrer à ta nouvelle relation :).

    Après si ton ex venait à s'en vanter devant toi (de t'avoir remplacé et d'être heureux), ignore le simplement...
    De toute manière, tu ne pourras pas l'empecher de le faire s'il en a envie.
    Pour faire le parallèle avec ma précédente question, quelle importance.
    Voila un exemple de ce que tu peux lui répondre :"je suis contente pour toi. Moi aussi j'ai trouvé quelqu'un et ça se passe très bien"


    C'est en se détachant de l'importance qu'on confère à une personne ou à ses propos qu'on en arrive à ne plus souffrir par "sa" faute.
  • amelie9518
    amelie9518
    August 2010 modifié
    Tu as tout à fait raison. Je suis aussi entièrement d'accord avec ta dernière phrase : "C'est en se détachant de l'importance qu'on confère à une personne ou à ses propos qu'on en arrive à ne plus souffrir par "sa" faute." Il ne faut plus qu'il ait aucun pouvoir sur moi, ça commence à venir et ça viendra de plus en plus.
    Cependant, je pense que finalement le terme "remplacer" ne soit pas approprié dans les relations amoureuses. Selon moi, on ne remplace jamais, on "superpose" en quelque sorte.

    Je vais beaucoup mieux, et les "rechutes" se font moins rares. Mais je suis tellement pressée d'aller entièrement mieux que j'ai tendance à brûler les étapes.
  • Molossus
    Molossus
    August 2010 modifié
    amelie9518 a écrit: »
    Cependant, je pense que finalement le terme "remplacer" ne soit pas approprié dans les relations amoureuses. Selon moi, on ne remplace jamais, on "superpose" en quelque sorte.

    Est-ce que je peux te demander ce que tu entends par "superposer" ? Dans les détails ? (simple ciriosité^^)

    Pour ma part, j'emploierai l'expression "passer à autre chose et s'y investir" (je en sais pas s'il y a un mot pour cela) : la seule chose que je tire de mes expériences précédentes, ce sont les leçons qui ont amenées à la rupture. Que la rupture soit voulue ou subie, il y a toujours beaucoup de choses à tirer d'une relation, en bien et en mal... Du reste, on fini par "oublier" (ou plutôt se faire une raison) pour ensuite pouvoir s'investir à 100 % dans une nouvelle relation.

    amelie9518 a écrit: »
    Mais je suis tellement pressée d'aller entièrement mieux que j'ai tendance à brûler les étapes.

    L'empressement n'amène rien, à par se donner la fausse illusion que "ça va mieux". Ca ne va mieux que lorsque l'ex a definitivement perdu ce "pouvoir" d'attraction (tu as employé le mot juste). Ce pouvoir, il le perd lorsqu'on s'est fait une solide raison... Raison qui vient de soi et nous apparaît après pris du recul sur la rupture, et analysé ce qui y a amené.

    Si la raison n'est pas solide, son pouvoir d'attraction est toujours actif, plus ou moins consciemment... et s'il est amené à reparaître, il est fort probable qu'il créer un doute. Je ne parle pas de toi, je généralise.


    Bref, prend ton temps :)
  • amelie9518
    amelie9518
    August 2010 modifié
    J'ai utilisé le mot "superposé" parce que j'ai réalisé que je n'avais jamais remplacé aucun de mes ex. Les histoires se superposent comme une pile de vêtements en quelque sorte. Ils ont tous une couleur et une texture différente. Et puis le vêtement tout en haut de la pile est l'élu :) Que penses-tu de cette "métaphore" (lol typiquement féminine avec les vêtements ^^) et de cette vision?

    Oui je suis tout à fait d'accord, il faut que cette raison soit solide. Malheureusement la mienne est encore fragile, ce que je pense être tout à fait normal, ça fait à peine 1 mois qu'il m'a "rayé de sa vie". Mais je suis plutôt fière de moi parce que je ne m'en sors pas trop mal. Ce sont surtout les cauchemars qui m'énervent, mon ex est odieux dedans... Déjà quand on était ensemble , je faisais souvent des cauchemars où il me battait, me quittait, me torturait... Et après la rupture, c'est la même chose.... Il faut croire que cette relation n'était pas saine du tout !
    Par contre quand je rêve de mon "ami" ce sont tjrs de beaux rêves, ce qui est peut être révélateur. Que penses-tu des rêves?

    Bisous molossus ^^ (n'empêche je me demande à quoi tu ressembles lol ça fait bizarre de parler à quelqu'un sans visage ^^)
  • Molossus
    Molossus
    August 2010 modifié
    amelie9518 a écrit: »
    Que penses-tu de cette "métaphore" (lol typiquement féminine avec les vêtements ^^) et de cette vision?

    xD Je suis mort de rire derrière mon pc xD (pour ta remarque sur les femmes et les fringues^^ pas pour ta métaphore qui s'applique bien aux relations amoureuses en fait).

    Ta métaphore rejoint ma vision, avec beaucoup plus de legereté :)

    amelie9518 a écrit: »
    Que penses-tu des rêves?

    Pour faire simple, les rêves ne sont que l'expression de notre inconscient pendant notre sommeil.
    Si les rêves en compagnie de ton ex étaient si sombres quand tu était encore avec lui, c'est parce qu'inconsciemment, tu ne le voyais pas totalement comme quelqu'un de bon. Si ces cauchemars persistent aujourd'hui, c'est parce que tu as peur qu'il revienne pour te faire du mal.
    Si tes rêves sont agréables avec ton nouveau copain, c'est parce que tu es heureuses avec lui, tout simplement.
    Je ne suis pas catégorique sur la signification de tes rêves, je ne peux me baser que sur ce que tu écris. Mais en tout cas, tu dois savoir qu'ils "font parler" ton inconscient.

    Les rêves ne sont révélateurs que de ce que que nous avons au fond de nous.


    En ce qui concerne mon apparence, elle importe peu sur ce forum. C'est ce que j'y écris qui compte :)

    Bises Amélie. Prends soin de toi.


    EDIT du 05/08 à 16h40 :
    amelie9518 a écrit: »
    Mais je suis plutôt fière de moi parce que je ne m'en sors pas trop mal.

    Et tu as raison :)
  • marion89
    marion89
    August 2010 modifié
    Bonjour,

    C'est la 1ère fois que j'essais les forums, alors je me lance, j'espère que vous pourrez m'aider !

    J'ai été avec un garçon pendant 2 ans (précisément 1 an et 10 mois), on s'est rencontré on avait tous les 2 20 ans! on a tout de suite été très proche, sa famille m'adorait la mienne aussi , il était un peu le gendre "idéal" pour mes parents (j'avais eu une relation qui s'était mal terminée auparavant).
    On s'est mis en appart au bout de 1 an, et je pense que c'est ce qui a du nous tuer.
    J'avais parfois envie de le quitter mais c'était surtout pour me rassurer je pense , au bout de 1 an 1/2 nous avons eu une grosse crise, on se traitaient souvent, je lui disait de me quitté, j'ai même dormi dans la chambre d'à coté, jusqu'au jour ou il m'a quitté poussé a bout par tout ce qu'il s'était passé. J’ai vu ma vie s'effondré. Sa mère m'a détruite, elle est venu me traiter le soir de la rupture alors que je l’appelais espérant de laide de sa part, elle ma dis que je rendais malheureux son fils etc... Mais c’était notre couple ca ne la regardais pas c’était une crise!!! En appel au secours j'ai même ingurgité des médicaments le lendemain et j'ai finis a l'hôpital. Bref je lui ai fais très peur mais ce n'est pas pour ca qu'il est revenu. Une semaine après la rupture je l'ai vu et je lui ai fait croire que j'allais a une soirée le lendemain chez un gars qu'il déteste et qui ma beaucoup dragué (il le sait!), la soirée était sois disant le samedi (mais elle n’existait pas cette soirée) et le dimanche matin il m’appelle en me demandant si je veux venir dormir a l’appart vu kil y a de la neige qui va tomber ect et que la gare n’est pas loin. Bref je dis oui, grosse discussion, il a cru que j’avais couché avec l’autre et là il me sort" c'est à ce moment là que je me dis que j’ai fait une grosse connerie", la j’hallucine je reste distante bref après je lui dis la vérité on discute beaucoup et on décide de se remettre ensemble, le lendemain on le dis a nos familles et, même si sa mère a un peu de mal a l’accepter, ils le digèrent rapidement!

    Depuis fin janvier 2010 donc tout était reparti, je suis même très vite retourner vivre a l’appart (on a attendu un peu mais c lui qui a voulu que je revienne) tout se passe bien donc je digère petit a petit ce que sa mère ma fait avec quelques remord certes!

    Nous devions changer d'appart le 2 juillet, on était contents et tt. On a du revivre chacun chez ses parents pendant 1 semaine car il y avait des problèmes entre l’ancien appart et le nouveau (lui fait du déplacement donc c juste moi qui suis rentré chez ma mère).Le lundi de cette semaine de transition il me dépose a la gare m’embrasse fort et 2 mn après je reçois un message" je t’aime a la folie ect..." c’était bien lui quoi !
    le jeudi je croise sa mère qui me pète un scandale comme quoi son fils na plus beaucoup d’argent, parce qu’il ma fait un virement pour payer la moitié de l’appart, que c’est pas normal ect ect!!! Et ca elle lui a dis le mardi et lui la envoyé chier, il lui a di kil voulait plus lui parler. Bref elle me dit oui moi je pleure ect ect!!! Et moi comme une conne j’appelle mon chéri pour lui dire de rappeler sa mère, il l’appelle, me rappelle le soir et je voyais que ca n’allait pas, je lui dis qu’est ce qu’il y a ?il me dit "je sais plus" bref c’était fini !!! Je men doutais quand il a appelé sa mère, et vous savez quoi? Quand il a raccroché avec moi il la rappelé juste après! Jetais dégouté. Je ne sais pas ce que je lui ai fait a sa mère, sois disant il était malheureux, lui me dis que non que c’était juste qu’on s’était mis dans une routine bref. Le lendemain on se voit je pleure normal quoi! Et le dimanche alors que ca faisait 2 jours qu’on s’étaient sépare, on parlait calmement et on s’est dis que nous on s’aimaient très fort, que c’était notre vie qui n'allait pas et donc on décide de se remettre ensemble SANS LE DIRE A PERSONNE!
    cette semaine a été dure pour moi je n’ai pas supporté qu’il fasse sa vie qu’il voit ses potes en faisant le célibataire tt en sachant que jetais derrière lui donc le samedi Jai dis stop, il était d’accord (ca ma un peu dégouté d’ailleurs), le lendemain, énervée par son comportement, je lui envoi un message en lui disant que je voyais le gars qu’il n’aime pas le mardi d’après que c’était juste un ami etc. Il me dit ok quand il est venu monter mes meubles le dimanche soir il me faisait quelques petites remarques mais bon. Le lendemain il m’envoi un message de bonne nuit et tt je réponds très bref! Le mardi (jour prévu du rdv faux bien sur!!) il m’appelle au boulot le midi, me demande si c’est toujours bon pour les vacances (car les vacances étaient prévus pour 3 jours plus tard avec 2 amis) car il me dis si le nouveau gars ne veut pas bref GROS JALOUX, a 16h l’aprèm il m’envoi un message " je t’invite au resto vendredi soir" j’attends un peu pour répondre et je dis oui. Et LA le soir il m’appelle, pas bien du tt, me dis qu’il n’arrive pas a dormir, car il pense trop a moi, qu’il se sent compte qu’il a fait une connerie quand il est au pied du mur etc. etc., qu’il veut tt dire a sa famille bref. On se voit le vendredi, il avait le même discours sauf qu’il ne voulait plus le dire a tt le monde, il insiste pour se remettre avec moi quand même et on a passé de superbes vacances, il était amoureux comme ya pas, même si on se cachait de ses copains. Il voulait tt dire prochainement a sa famille

    Mais au retour des vacances, il ne m’accordait pas autant de temps que je l’aurais souhaité, du coup je le harcelais etc. j’ai donc décidé d’arrêter de nouveau, je me suis dis que je devais lui manquer avant tout, on a donc décidé d’arrêter (je pensais souffrir moins)

    Mais au final c’est encore pire, j’arrive plus a rien faire, je le harcèle je suis chiante etc.
    il me dis de laisser du temps, que ca peut être que bénéfique pour nous , pour peut être notre avenir commun, je me dis je vais tenir mais je craque toujours, lui dis que je ne peux pas vivre, donc il a peur pour moi et m’appelle et viens sans cesse me voir (et ceci car je craque tt le temps a lui envoyer des messages ou ca va pas). Il ne veut pas me mettre d’espoirs mais me dis qu'il veut que j’aille mieux que je relève la tète et qu'après on verrait si on se manque.
    Voilà et ce soir on se voit car hier ct son anniv, je lui ai quand même acheté un cadeau...

    Après ce soir je me dis je ne vais plus craquer, mais a chaque fois je craque, que faire???? Et comment faire pour lui manquer?

    Désolé mon message est un peu long mais j’explique tout mon histoire !

    Merci de votre aide !
  • Kymne
    Kymne
    August 2010 modifié
    C'est la 1ère fois que j'essais les forums
    Si tu veux qu'on te réponde je te suggère d' "ouvrir une nouvelle discussion" dans cette section.
    La tu t'introduis dans un autre sujet, ce qui n'est pas la bonne démarche.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
?/32
jump to page
 of 2