Mon histoire compliquée

Titi28
Titi28
20 janv. modifié dans Amour
Bonjour,
Je suis nouvelle ici, j’ai choisi ce forum parce que je trouve qu’il a un doux nom :)
Je viens pour parler de mon histoire à moi, aussi compliquée qu’elle a été belle et forte. Du moins de mon côté.
Il y a 5 ans je suis venue m’installer en ville. Jeune infirmière diplômée et ayant grandi à la campagne, je me sentais bien et j’étais pas mal dépaysée. Les soirées, le fait d’avoir tous les commerces à moins d’1 km c’était un plus.
J’avais commencé à faire des connaissances, j’étais quelqu’un de très sociable et je m’intéresse à tous les sujets. J’étais appréciée aussi, je rigolais beaucoup.
Un soir après le travail on m’a proposé une soirée.
J’y suis arrivée après le début, le temps de me préparer chez moi avant.
Je me souviens être assise à côté d’un monsieur qui, ayant appris que j’étais célibataire, essayait de me « vendre » gentiment des garçons de mon âge. C’était une bonne ambiance. J’ai beaucoup ri ce soir là. Certains étaient plutôt mignons mais aucun ne me plaisait vraiment.
Et à un moment, je me souviens le voir arriver, j’avais dû le voir pendant la soirée mais je n’avais pas tilté sur lui: Lui!
Ça n’a pas été le coup de foudre mais il avait une manière d’être. A un moment on a dû jouer à un jeu et bizarrement on a fini par s’embrasser. J’étais bien il était beau et drôle. J’ai dû en parler à un moment parce que je me souviens du « oui il est beau et drôle mais il a une copine ». Là j’ai compris d’une part que sa mère était à la soirée mais qu’en plus il était pas réglo. Mais le mal était fait: il était dans ma tête maintenant.
Le soir là je suis rentrée chez moi et en me réveillant j’ai compris que ça serait compliqué. J’avais rêvé de lui. C’était lui. Je le voulais mais je savais qu’il était en couple. Deux choses m’ont freinée: en aucun cas je fais du mal à une autre fille, même si je la connais pas. Et puis lui qui s’autorise à m’embrasser alors qu’il est avec elle. Il a pas dû recevoir assez de claques celui-là ^^
Je sentais pas encore à ce moment là à quel point ça allait être un massacre et à quel point on peut souffrir par (a cause?) de l’amour.
Aujourd’hui j’en parle plus pour évacuer et aussi parce que ma santé en a pris un gros coup. À base de « comment des gens peuvent faire ça? » ça dépasse l’entendement

Je ne sais pas combien de pages on peut faire d’affilée et à quel point vous êtes motivés à tout lire mais je crois que ça va me faire du bien même si j’ai l’impression que je vais mettre l’après-midi pour tout écrire..

Réponses

  • Titi28
    Titi28
    20 janv. modifié
    Donc voilà, je pense beaucoup à lui. On discute sur Internet, toujours sur ce qui est public et pas trop parce que je sais qu’il a sa copine. Tant qu’il est avec elle il ne se passera rien, je le sais j’ai toujours fonctionné comme ça et ça me semble logique.

    À une soirée on se revoit, on dort ensemble enfin disons qu’on dort sur le même canapé. On s’entend très bien, je suis amoureuse à 2000%. Je sais pas si ce soir là il a voulu tenter quelque chose en tout cas y’a pas eu de bisou, rien. Je pense à lui tout le temps. Nos conversations sont trop drôles, on s’entend comme personne. Il me fait trop rire je suis raide dingue. Mais sur la réserve.
    À une autre soirée, chez un de ses copains, on m’apprend qu’il a quitté sa copine dans l’après-midi. Et là mon Dieu. Je sais plus quoi faire. J’ai huit ans d’un coup, je le fuis, je l’aime trop c’est pas possible c’est trop fort je suis perdue. En fait je l’aime trop. Je sais pas si quelqu’un a déjà connu ça. Trop aimer et tellement que c’est pas possible. C’est trop. Ça sera trop fort. Moi le vrai amour? Ahaha non j’suis pas capable laissez moi dans mon coin! Ma plus proche copine à cette époque vient me voir à cette soirée: ah Titi ça y est il est célibataire! Ouii!
    Tout le monde le sait que je l’aime. C’est ma fête-j’suis perdue-aidez-moi-mayday.
    Finalement on se retrouvera chez lui quelques temps plus tard. Plusieurs fois. Jamais rien d’officiel. Je crois que j’attends qu’il me dise qu’on est en couple. On aura jamais cette conversation.
    Quelques mois plus tard je pars m’installer à Paris et lui décide d’aller en Australie. Ça fait mal. C’est loin! Mais je lui dis que ça sera bien, qu’il va pouvoir faire du surf et manger local.
    Je me souviens de son départ. Des jours avant. Il était venu un peu avec moi sur Paris. Mais sachant qu’il partait je ne me projetais pas. On se disait qu’on s’enverrait des messages. On se fesait des films où je le rejoignais. D'ailleurs on avait parlé sérieusement de se rejoindre. J’avais mal. J’ai jamais eu aussi mal. Du moins jusqu’à l’heure à laquelle il est parti.

    Il était 10h quand son avion a décollé. J’étais à l’accueil à l’hôpital je regardais l’horloge. Je suis restée là une bonne minute. À l’intérieur y’avait plus personne. J’ai dû passer les jours d’après à aller au travail en pilote automatique et à me dépêcher de rentrer pour avoir ses messages (quoique en métro je peux avoir envie de me dépêcher c’est pas moi qui décide)
    C’était dur. On a finalement décidé de se rejoindre en Thaïlande! Ahh!
    Premier vol pour moi, grande peureuse de l’avion..
  • Titi28
    Titi28
    Quand mon vol a été pris et que je le lui ai confirmé, j’ai bizarrement senti que quelque chose changeait.
    Il se lâchait plus en soirée et mon intuition a senti quelque chose que j’aurais préféré qu’elle ne sente pas (même à l’autre bout du monde). Il est parti en Road Trip avec une française. Il postait toutes les photos, comme quoi c’était beau et merveilleux. Et moi à côté avec mon billet réservé. Je fais quoi? IL fait quoi?
    Je l’ai appelé pour savoir ce qui se passait. Il a nié. J’ai reçu un message du genre « entre amour et amitié y’a une grosse différence » « j’ai horreur qu’on me dise ce que je dois faire ». C’est sûr que de respecter un minimum les filles avec qui tu couches c’est trop te demander. Enfin je dis ça, à ce moment là j’étais plutôt assise sous la douche à plus savoir comment je m’appelais.

    Il était plus question que je le rejoigne, j’en avais envie parce que je l’aimais plus que c’est possible d’aimer mais j’avais plus envie de le voir. Gros doute à ce moment là. J’y vais j’y vais pas?
    Le billet était déjà payé. C’est ça qui m’a décidée. Je le haïssait, il me fesait vivre des sensations que j’avais jamais connues auparavant mais j’avais quand même quelque part envie d’être avec lui.

    J’en ai été malade. Pendant 3 jours dès que je mangeais je vomissais. J’ai pas dormi les deux nuits avant le vol. Peur de l’avion et tellement dégoûtée qu’il m’aie mise dans ce genre de situation. Dégoûtée de lui aussi quelque part. C’était tellement gros que j’ai rien vu venir.

    Arrivée à Bangkok je suis un peu retournée, fatiguée mais je sens que ce pays à de belles choses à faire découvrir. Je reste une heure seule en attendant son arrivée mais je suis pas plus perdue que ça. Je me débrouille et c’est plaisant.
    Il arrive et je suis pas à l’aise. Lui j’en sais rien il donne le change. Il vient de passer un mois en Australie donc il est tout frais il parle bien Anglais c’est bien.

    On trouve un hôtel en ville et le lendemain on doit rejoindre son cousin sur une des îles.
    Le soir là dans la douche je réalise pas encore que je suis à Bangkok. Je l’avais vu à l’école mais là j’y suis! Et c’est bon!
    Je me couche il est à côté de moi. J’ai cette sensation vous savez, d’avoir envie mais de se retenir. On est bloqué avec cette sorte de boule dans la gorge. C’est horrible, c’est long mais c’est comme ça.
  • Titi28
    Titi28
    J’ai tenu 10 jours. Il était pas question de quoi que ce soit. Il me mentait toujours en me disant qu’il s’était rien passé. Mais je le sentais. En attendant ça m’empêchait pas de profiter du paradis sur Terre qu’est la Thaïlande. Y’a pas de pays plus beau et magnifique et j’en passe..
    Au bout du 10e jour, je crois que c’est inhumain d’avoir le garçon qu’on aime qui dort à côté et de vouloir faire la têtue.
    On s’est rapprochés de nouveau. Ça allait bien jusqu’à un jour où on regardait un film sur son PC et où j’ai vu qu’il envoyait des messages de son téléphone qu’il avait acheté sur place. Mon intuition une nouvelle fois.. je suis allée faire un tour sur la plage.
    Quand je suis revenue il ne comprenait pas. J’ai envie de rire mais c’est si dur que ça pour certains hommes de se dire que ça fait mal de voir qu’il écrit à une autre fille devant nos yeux?

    Le problème c’est qu’il a rouvert la plaie. Bien grossièrement cette fois. Un soir je me suis retrouvée à fouiller dans ce *** de téléphone. Chose que je n’avais jamais faite et que je n’aurais jamais pensé être capable de faire. Je me déteste pour ça. Et lui aussi. Chacun sa vie privée. Comment j’ai pu avoir cette idée? Je fonctionne pas comme ça. Je fais jamais ça.
    Par contre ce que j’y ai trouvé c’était.. je suis restée blasée. Il était toujours en contact avec la française d’Australie. Ça encore pas trop de problème. (Enfin si mais comme j’ai mûri, ça fait 5 ans quand même oh)
    Elle lui disait que ses câlins lui manquaient et il lui répondait qu’à lui aussi. Donc voilà. J’avais raison. J’ai dû rester sur cette cuvette autant de temps que je suis restée sous la douche la première fois, la chanson de Rihanna dans la tête en moins.
    Avec le recul et le temps, à quoi je m’attendais? Il l’a fait avec moi alors qu’il était avec une autre.

    Les jours après je me souviens plus très bien. Je lui en ai parlé mais il a dû sortir ses grands mots et ses théories sur l’Amour et bla-bla-bla.
    Je m’entendais bien avec son cousin par contre.

    Et puis je commençais à avoir des nausées, me sentir bizarre. J’adore les sushis mais là j’en étais dégoûtée. Il se passait quelque chose.
  • Titi28
    Titi28
    C’est à la fin du voyage que j’ai compris que j’étais tombée enceinte.
    J’ai décidé de ne pas le garder, on n’était pas en couple et aucun de nous n’avait de travail. Je l’aimais. Aujourd’hui je me dis que dans un monde parallèle parfait on serait en couple avec un enfant
    Ce qui fait encore plus mal c’est que le jour de l’avortement une copine m’a accompagnée et lui est venu aussi.
    Après je sais pas ce qui s’est passé dans sa tête, peut-être qu’il a pris peur, ou peut-être que finalement il est resté fidèle à lui-même, mais il s’est mis en couple avec ma plus proche copine à l’époque. Celle dont je parle au début. Ça fait 5 ans, ils ont menti pour se cacher au début. Ils voulaient vivre une histoire à la Bonnie and Clyde seuls contre tous. Ils m’ont menti. Ils m’ont détruite. J’ai plus confiance en l'amour, en l’amitié. Si je me mets en couple j’ai l’impression que le garçon va me faire revivre la même chose. Ça m’est arrivé de ne plus avoir confiance en la vie. Comment des gens peuvent entrer dans votre vie et tout détruire avec le sourire?
    J’ai revu ce garçon une fois. On est allés boire un verre. Il m’a juste dit qu’elle et moi on était les mêmes, qu’elle ne ferait pas le premier pas pour revenir vers moi. Là j’ai failli faire une crise cardiaque. Il sous-entend qu’on pourrait tous redevenir amis. Il voit rien c’est horrible. Et elle je sais très bien pourquoi elle fait ça. C’est pour tenir la distance. Mais en aucun cas je suis comme elle. Je suis pas sûre qu’elle ait été mon amie un jour. Je me confiais à elle. Ce que j’arrivais pas à lui dire à lui c’est à elle que je le disais. Elle savait tout. La veille de mon départ je suis passée chez elle. Elle m’a vue en pleurs. Elle me disait qu’elle avait pas de nouvelles de lui là-bas et pourtant j’aurais dû tilter quand j’ai vu à l’aéroport les messages plein de cœurs qu’elle lui envoyait.

    Aujourd’hui je garde le positif. Je sais que je peux aimer vraiment de mon côté. Je sais qu’un jour je rencontrerais un homme que je complèterais. Que je pourrais me laisser aller à nouveau dans une relation. Je penserai peut-être toujours à cette histoire, y’aura toujours une part de moi qui aurait voulu que ça fonctionne. Rien que d’en parler j’aurais aimé retourner là bas. Mais le passé est cette boîte qu’on remplit de petits papiers sur lesquels on écrit nos histoires. Sur ce papier là il est temps que j’efface la plupart des choses. Ça me tue mais j’avancerais pas sinon.
  • Titi28
    Titi28
    20 janv. modifié
    Voilà, on est un peu plus tard que la fin d’après-midi.
    C’est long à lire mais si des gens ont vécu la même chose je veux bien en discuter.
    C’est du de vivre avec ça, ça fait comme un poids et j’aimerais me sentir plus légère aujourd’hui.
    Bonne soirée à vous
  • Elioza
    Elioza
    Tu as étais courageuse, cette expérience t as appris ce dont tu es capable pour te protégés. Tu as certe eu des agissements pas respectueux, mais c est grace à ça qu aujourd'hui tu tes en est sorti. Cette fille le payera un jour. Être une amie, à mon sens, ce n est pas que écouté l autre. Cette fille ne veux peut être pas te voir car tu lui refléte sa part d ombre qu elle n assume pas. Comment on peut faire ça à son amie ? On ne le fait pas. On est honnête, on dis la vérité. Enfin, ça c est ma conception de l amitié.
    Maintenant, toi que veux tu faire ?
  • Titi28
    Titi28
    Merci de ta réponse :)
    Oui y’a quelque chose que je commence à connaître et qui s’appelle la vie. Si tu fais du mal un jour ça te reviendra. Et ça on s’en rend pas compte quand on est plus jeune.
    J’en parle presque avec le sourire maintenant mais à l’époque ils me disaient que c’était moi qui était pas honnête
    Aujourd’hui je voudrais être en couple avec quelqu’un de bien. Quand on idéalise c’est beau mais c’est très destructeur. Parce qu’au final malgré tout ça je gardais en tête qu’on se retrouverait un jour peut-être (je l’ai vraiment aimé mon Dieu! Alors que c’est impossible) Je me protège depuis je pense que c’est un peu la peur de revivre ça mais il faut que je me lance. Je vais pas vivre ma vie comme ça
  • Elioza
    Elioza
    Oui idéalisé quelqu'un c est se mettre dans un piège. Il faut voir la personne avec ses qualités et ses défauts.
    L amour ça se vie à deux. Chaque personne à sa propre histoire
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
?/9
jump to page
 of 1