question philosophique

missjade
missjade
August 2013 modifié dans Citations d'Amour
a votre avis l'oubli peut il etre salutaire?

Réponses

  • ileautrésor
    ileautrésor
    July 2013 modifié
    tout dépend du contexte... pardonner OK mais oublier... je suis d'accord pour oublier les nuits fulgurantes passées avec mon ex parce que c'est un con malfaisant. lol :-). Par contre, oublier les turpitudes de ma collègue, ben faut pas parce que quand elle va revenir tenter de me piquer ma place à nouveau (en essayant le coup de la crise des nerfs comme ce week-end, des fois que je craque pour lui laisser ma place lol :-) ) là elle peut revenir...je l'attends de pied ferme... D'ailleurs ma chef n'a même pas tenté la confrontation. Elle l'a juste convoqué à nouveau: elle m'avait demandé de la former, et l'ingrate a cru qu'elle avait acquis mes 10 ans d'expériences et mon diplôme en travaillant un an à mes côtés (bon c'est vrai qu'il parait que je suis bonne pédagogue, mais quand même quelle ingrate! lol :-) )
  • ileautrésor
    ileautrésor
    July 2013 modifié
    mais bon parfois cela peut permettre de trouver la paix...
  • missjade
    missjade
    July 2013 modifié
    qqfois l'oubli remplace la rumination mélancolique...et là c'est un bienfait
    car l'oubli n'est pas le refoulement...il faut qu'il soit actif et volontaire

    mais oublier ne veut pas dire effacer, plutot désactiver
  • finkelnavis
    finkelnavis
    July 2013 modifié
    l'oubli n'est pas salutaire !!!! tôt ou tard... ce que tu as oublié, ne t'oublira pas !
  • missjade
    missjade
    July 2013 modifié
    oublier ne veut pas dire effacer mais désactiver

    cqfd......
  • missjade
    missjade
    July 2013 modifié
    comme pardonner ne veut pas dire oublier mais avancer avec des blessures cicatrisées....elles sont là elles font partie de nous mais elles font bien moins mal
  • missjade
    missjade
    July 2013 modifié
    finkelnavis a écrit: »
    l'oubli n'est pas salutaire !!!! tôt ou tard... ce que tu as oublié, ne t'oublira pas !

    tu confonds oubli et refoulement
  • ileautrésor
    ileautrésor
    July 2013 modifié
    bine sûr qu'il faut tourner la page. :-) et passer à une autre histoire, à une autre page de sa vie. S'agit d'avancer, pas de faire du sur-place...
  • ileautrésor
    ileautrésor
    July 2013 modifié
    c'est quand on vous oublie que cela fait mal, mais oublier quelqu'un peut aider je trouve.
  • judith
    judith
    July 2013 modifié
    ileautrésor a écrit: »
    c'est quand on vous oublie que cela fait mal, mais oublier quelqu'un peut aider je trouve.

    Encore faut il vraiment vouloir oublier quelqu'un!
  • judith
    judith
    July 2013 modifié
    J'avais bien compris ...j'adore cette chanson ^^
  • finkelnavis
    finkelnavis
    July 2013 modifié
    missjade a écrit: »
    tu confonds oubli et refoulement
    oh non je ne confonds pas... croit moi...
    les cicatrices que tu as te feront toujours mal un jours ou l'autre....
    ce que tu as perdu et oublié.... croisera un jours ton chemin...
    ce que tu pensais avoir vaincu... voudra toujours sa revanche....

    c'est pour cela que la vie n'est pas simple et que tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort....
  • missjade
    missjade
    July 2013 modifié
    pas d'accord

    ce que tu dis en premier contredit ce que tu dis ensuite...si ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort c'est qu'on a su tirer des enseignements des souffrances et que justement ce qui est vaincu l'est....tha's all

    si ca continue à faire mal à vouloir etre vaincu alors ce n'est pas oublié
  • finkelnavis
    finkelnavis
    July 2013 modifié
    oui et non... c'est juste une question de point de vue... si on a vaincu le probleme....rien ne peut predire son retour !
  • missjade
    missjade
    July 2013 modifié
    s'il est vaincu s'il revient ce n'est plus un probléme.....:wink:
  • ileautrésor
    ileautrésor
    July 2013 modifié
    Je ne suis pas d'accord avec toi Snowsong.. à propos des malades d'Alzheimer. Tout d'abord leur vie n'est pas seulement rythmée par les repas... mais par la relation avec les autres. Ils sont réveillés tôt dans la journée malgré tout et une partie de la journée se passe à faire la toilette (le matin). En général les personnes âgées ont aussi des difficultés comme des rhumatismes (ou douleurs diverses); ne pas savoir où est rangé le savon ou que le linge a été enlevé la veille pour être porté à la lingerie leur donne le sentiment d'une perte ou d'un manque; ils pensent souvent avoir été volés... cela n'arrange rien au vieillissement, à la perte de leur image... car ils ont bien conscience de diminuer malgré tout. En gériatrie, on est confronté à l'impuissance... pas à l'inconscience (ce serait trop beau). Les personnes âgées font avec, mais elles ont une conscience aiguë de leur vieillissement et de la diminution de leurs facultés. L'une d'elles me disait : "j'ai du mal à marcher.. mais je marche encore!" ou elles disent qu'elles ne ressemblent à rien..." ce n'est pas facile de vieillir...." paraît-il!
  • ileautrésor
    ileautrésor
    July 2013 modifié
    et l'oubli n'est pas facile pour les membres de la famille qui viennet aider leurs proches qui ne les reconnaissant pas forcément.. là l'oubli n'est pas une aide...
  • missjade
    missjade
    July 2013 modifié
    si on centre le débat sur un oubli en dehors de l'oubli personnel, donc l'oubli de l'Histoire, des atrocités des pages de l'histoires sanglantes, non l'oubli n'est pas salutaire: se souvenir devient devoir de mémoire tout au contraire

    se souvenir permet compassion, transmission du message, réparation etc etc


    ensuite distinguer l'oubli volontaire et l'oubli pathologique ( troubles mnésiques divers dont la maladie d'alzheimer...)
    dans les troubles fonctionnelles savoir si cela est salutaire ou non est un débat un peu déplacé car subi et non décidé....on n'a guére le choix donc et on doit bien faire avec

    il faut un temps certains concernant les maladies dégéneratives pour que le "souffrant" glisse peu à peu dans l'oubli bienfaiteur...pendant de longues années les périodes de recouvrement de la conscience assaillent la personne et la rende consciente de cette perte incompréhensible et irrémédiable...il y a alors d'énormes souffrances devant la soudaine compréhension de ses moments d'errance et pour défense psychologique un déni implacable...et agressif

    naturellement ne parlons pas de celle des accompagnants...
  • missjade
    missjade
    July 2013 modifié
    ensuite pour suivre ton extrapolation snowsong en effet certains oublient ou tentent d'oublier le bonheur qui fut le leur un jour


    et je crois que justement réduire sa vie à la raison empêche toute possibilité de bonheur......
  • ileautrésor
    ileautrésor
    July 2013 modifié
    se souvenir des moments heureux peut à la fois aider ou à la fois faire souffrir, c'est selon... cela peut aussi faire rêver et penser à autre chose qu'à son quotidien..
  • missjade
    missjade
    July 2013 modifié
    pour en revenir à l'oubli de l'HISTOIRE il y a également un revers négatif à vouloir préserver le "souvenir" c'est l'exaspération des idées revanchardes et nationalistes, identitaires....
  • withoutyou
    withoutyou
    July 2013 modifié
    Je viens mettre ma graine !! hihihi

    pour moi l'oubli, c'est partir sur une base vierge ou les erreurs pourrons se perpetuer.
    Mais c'est aussi oublier une partie de nous même qui a fait de nous se que l'on est.

    En général, on se souviens des points extreme dans une relation, il été radin, il été doux, qu'est ce qu'il été doué le bougre, il s'avait le manier son gléve hein !

    mais cela reste une image, car le sentiment en lui même on ne le revis pas juste par un souvenir.

    Ex: qui se souviens de sa premiére chute a vélo, les genoux tout écorchés, avec les traces de goudrons sur les jouers ??

    On y pense, on le sais, mais on ne sais plus se que sa faisait comme sensation.

    Donc paradoxalement, on oublis la plus grande partie de nous souvenir en gardant que l'essentiel, ce qui nous a marqué..
  • Ionis
    Ionis
    August 2013 modifié
    Et puis, doucement, sans le vouloir, on passe du cœur à la mémoire
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
?/28
jump to page
 of 1