la parabole des talents

missjade
missjade
July 2013 modifié dans Citations d'Amour
"Il en sera comme d'un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens. Il donna cinq talents à l'un, deux à l'autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit.

Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s'en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents. De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. Celui qui n'en avait reçu qu'un alla faire un creux dans la terre, et cacha l'argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte. Celui qui avait reçu les cinq talents s'approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit : Seigneur, tu m'as remis cinq talents; voici, j'en ai gagné cinq autres. Son maître lui dit : C'est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.

Celui qui avait reçu les deux talents s'approcha aussi, et il dit: Seigneur, tu m'as remis deux talents; voici, j'en ai gagné deux autres. Son maître lui dit : C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.


Celui qui n'avait reçu qu'un talent s'approcha ensuite, et il dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n'as pas semé, et qui amasses où tu n'as pas vanné ; j'ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre; voici, prends ce qui est à toi. Son maître lui répondit: Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n'ai pas semé, et que j'amasse où je n'ai pas vanné ; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j'aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. Ôtez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. »

Réponses

  • withoutyou
    withoutyou
    June 2013 modifié
    snif..

    Sa veux dire qu'il faut travailler pour les riches et rester un bon toutou !?!

    Misére..
  • missjade
    missjade
    June 2013 modifié
    bien sur que non.....
  • withoutyou
    withoutyou
    June 2013 modifié
    j'ai peut être trop d'honneur, mais je préfére mourir debout que vivre a genoux.

    Peut être que sa me perdra, mais personne aura ma liberté de pensé ! lol
  • missjade
    missjade
    June 2013 modifié
    je ne vois guére le rapport....

    il s'agit d'une parabole, rien à voir avec les "richesses" basiques...il s'agit là de talent et d'en faire qqchose

    si chacun voulait s'accepter dans ses faiblesses et mettre du potentiel dans ses forces personnelles indépendamment de la notion de réussite ou de ce qu'il "faut faire" on en serait pas là sans aucun doute....c'est cela vivre debout cher with;)
  • withoutyou
    withoutyou
    June 2013 modifié
    mais c'est bien la aussi la difficulté.

    Il faut d'abord trouver ses propres points faible, s'autojuger n'est pas chose aisé, mais en plus, il faut se motiver et savoir exploiter au mieux ses talents pour les cultiver.

    Je me tente encore a beaucoup de chose, mais je n'ai pas encore percé le talent !

    et toi, tu as quoi comme talent, a par la seduction !!??
  • missjade
    missjade
    June 2013 modifié
    oh que tu es mignon....je connais mes talents, mais je les garde pour moi si tu permets:wink:
  • judith
    judith
    June 2013 modifié
    Joli missjade! Pour arriver a multiplier les talents ça prend du temps et ça coûte aussi ...mais comme toi je suppose que ça "paye" un jour ...
  • missjade
    missjade
    June 2013 modifié
    merci judith, à vrai dire je ne me demande même pas si ca "paye".... ce que je sais c'est que ca rend heureux
  • judith
    judith
    June 2013 modifié
    Pour moi payer c'est bien être ...a deux ou seul (e) ! Plutôt que seul(e) a deux! ^^ je saurais pas m'expliquer mais je suis sûre que tu comprendra!
  • ileautrésor
    ileautrésor
    June 2013 modifié
    développer ses talents cela me semble aussi essentiel.. :-)
  • missjade
    missjade
    June 2013 modifié
    bien sur je te comprends et ca va meme au delà des mots .....
  • judith
    judith
    June 2013 modifié
    missjade a écrit: »
    bien sur je te comprends et ca va meme au delà des mots .....

    Je sais ...j'y travaille pour le pardon et mes faiblesses...;-)
  • judith
    judith
    June 2013 modifié
    C'est marrant mais le plus dur c'est se pardonner soi même...
  • missjade
    missjade
    June 2013 modifié
    oui mais je trouve pas ca tellement marrant...lol
  • judith
    judith
    June 2013 modifié
    Arf vu de l'extérieur! ^^ on pense tjs que c'est plus facile a se pardonner soi même qu'à pardonner aux autres! ^^ mais c'est faux!
  • missjade
    missjade
    June 2013 modifié
    bien sur...tout le malheur qui nous arrive sur terre c'est le désespoir d'être soi.....nous courrons aprés la perfection, notion sans doute transmise de tout temps par l'éducation....et nous voilà obstinés a recouvrir de terre nos talents sans jamais nous faire confiance....c'est extrêment compliqué de s'en défaire.....il faut lutter conte le conditionnement de la société
  • judith
    judith
    June 2013 modifié
    :-) c'est tout a fait ça!
  • judith
    judith
    June 2013 modifié
    La parabole du papillon
    Un homme trouve le cocon d'un papillon. Un jour, il voit une petite ouverture apparaître et il passe plusieurs heures à observer le papillon qui essaie de sortir par le petit trou. Puis soudainement, le papillon ne semble plus faire de progrès. C'est comme s'il était à la limite de sa capacité et qu'il ne pouvait pas aller plus loin. L'homme décide donc d'aider le papillon.

    Il prend des ciseaux et coupe le reste du cocon. Le papillon en sort ensuite facilement. Mais il se produit quelque chose d'étrange. Le corps du papillon est gonflé et ses ailes sont ratatinées. L'homme continue à observer le papillon et s'attend à ce qu'à tout moment, les ailes grandissent pour soutenir le corps qui se contractera avec le temps. Mais cela ne se produit pas.



    Le papillon passera en effet le reste de sa vie à se traîner, avec un corps gonflé et des ailes déformées. Il n'arrivera jamais à voler.

    Ce que l'homme, dans son empressement et animé par des sentiments de compassion, n'avait pas compris, c'est que la constriction exercée par le cocon et la lutte exigée du papillon pour sortir par la petite ouverture étaient les moyens prévus par Dieu pour pousser le liquide du corps du papillon vers ses ailes pour qu'il soit prêt à prendre son envol une fois sorti du cocon.

    Parfois, les luttes sont exactement ce dont nous avons besoin dans la vie.
Si Dieu nous permettait de traverser la vie sans obstacles, nous deviendrions infirmes. Nous ne serions pas aussi vigoureux que nous aurions pu l'être. De plus, nous ne pourrions jamais prendre notre envol.
  • missjade
    missjade
    June 2013 modifié
    la parabole du papillon judith:wink:
  • ileautrésor
    ileautrésor
    July 2013 modifié
    j'adore cette parabole du papillon Judith. :-) mais celle de la cruche, vraiment je ne connaissais pas missjade... je n'avais pas lu tout ça c'est excellent. je ne connaissais que l'histoire du pot de terre contre le pot de fer... en tout cas, tu vas me manquer quand je serais en vacances... à la montagne lol :-) mais on se rattrapera plus tard... :-)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
?/23
jump to page
 of 1