besoin de raconter mon histoire, me confier

krish
krish
August 2013 modifié dans Amour
Bonsoir, après avoir fait un tour sur ce site, je me suis dit pourquoi ne pas raconter mon histoire ici. En effet, je suis quelqu'un de discret quant à ma vie et je ne raconte rien de ce qu'il s'y passe. Je ne veux pas être plaint, jugé, qu'on me dise ce que je veux entendre ou même être contredit. En gros, je ne dévoile pas les grandes parcelles de ma vie ni à ma famille ni à mes amis…Une espèce de protection contre le regard des gens... Mais là, je dois avouer que j'ai besoin de parler à quelqu'un, de me confier quant à une vraie vie de merde, ma vie… devenue bien triste à cause d'une désillusion, un amour, une déchéance… l'anonymat que procure internet et donc ce site, est pour moi, un moyen de raconter ce pour quoi je suis profondément triste… mon post sera probablement long, mal écrit mais je souhaite sincèrement qu'il soit lu peu importe par qui, peu importe où, peu importe quand… bonne lecture à vous
Pour me présenter plus ou moins rapidement, je suis un jeune maghrébin né en France, une famille nombreuse. Jeune, je m'habillais en survêtement, basket, casquette… un petit lascars sans en être un, ma mère jouait son rôle, elle avait peur que je finisse comme tout ces jeunes que l'on peut voir dans toutes les villes de France foutrent la merde, faire chier le monde… elle m'inculqua des valeurs et une morale solide et je l'en remercie. J'etais donc un jeune avec un look de merde( il faut bien le dire) mais gentil et serviable, toujours près à rendre service et j'aimais les Gens, je côtoyais toutes sortes de personnes, de groupes… des intellos premier de la classe, des lascars qui faisaient les 400 coups ( sans jamais y participer, mes parents ne me l'auraient jamais pardonné), des pouilleux fumeurs de cannabis ( j'y ai gouté et fume encore aujourd'hui), des artistes ou du moins des pseudos artistes (j'aimais moi même dessiner et je me débrouille assez bien), des beaux gosses sportifs ( les moins intéressants, trop narcissique), des alcooliques qui avaient arrête leurs études bien tôt, des juifs, des homosexuelles( je ne le suis pas!)…. bref, je fréquentais tous ceux qui voulaient ma compagnie et parvenais toujours à leur trouver quelquechose d'intéressant. J'avais quelques petites amies mais sans trouver l'Amour ou peut être que je ne le cherchais pas ( c'était dur d'en avoir une quand votre mère vous empêche de sortir le soir par crainte que je fasse de la merde… même elle, pensait que j'etais un lascars à cause de quelques pauvres types avec qui elle m'avait vu trainer à l'époque et de mon look). J'ai mon bac difficilement, pas trop d'intérêt pour les études, même si j'avais certaines facilités et je fume beaucoup. Première année à la fac… mon histoire commence.
On est en novembre, c'est mon anniversaire, j'organise un petit truc chez mes parents, invite quelques amis pour une petite soirée tranquille, de l'alcool, du hachich… un ami du collège que j'appréciais beaucoup, un rasta, fait son entrée avec de la vodka aromatisé, fraise tagada, caramel… Et cette fille, (je l'appellerais) Margot, elle est assez jolie mais sans plus, les cheveux blond, les yeux bleus, la peau très blanche. Je précise que j'etais attiré par les brunes à la peau bronzée. Au fur et à mesure de la soirée, elle se rapproche de moi, c'est plaisant de la voir s'intéresser à un pauvre type comme moi et surtout, c'est la première fois qu'une fille agis comme ça avec moi. Je me dis qu'elle veux seulement une histoire d'un soir, peut être mon cadeau d'anniversaire.On est saoul, on s'embrasse, tout le monde dort autour de nous mais on ne fera rien d'autre. Une histoire banale commence, pas si banale que ça. On fait l'amour le lendemain, c'est particulier, elle est très ouverte sexuellement, elle gémit, elle hurle, c'est bizarre, factice. Sa peau si blanche et ses petits seins ne me font pas un grand effet, pardonnez moi mais je bande moue, tout me semble joué. Je n'ai pas l'habitude, mes précédentes petites amies étaient presque silencieuse et si peu ouverte pendant l'acte, en mode etoile de mer, j'avais comme qui dirait l'impression de coucher avec des cadavres. Avec Margot tout est différent et ça me perturbe… j'ai peur, peur qu'elle baise avec d'autre type parceque je n'arrive pas à la satisfaire,… elle me fait peur. Elle se fait passer pour quelqu'un de taré, elle me parle de ses précédents amants ce qui ne m'aide pas. Elle est bisexuel selon elle. Donc voila, sexuellement elle ne me convient pas mais elle a quelque chose qui me plait, contrairement à mes ex, elle est cultivée,marrante, elle lis beaucoup, elle me fera découvrir notamment Bukowski. Elle me fait découvrir la musique… l'electro, le dub… je n'écoutais que du rap à cette époque. Elle est différente et ça, ça me plait mais je ne suis pas amoureux. On reste ensemble quelques mois, sexuellement ça ne va pas mieux mais bon je me dis que ça changera et je me rattache à ce qu'elle est, je m'attache à elle, même si je ne l'aime pas. Un soir un ami passe chez moi me ramener du hachich, Margot passe la soirée chez des amis à elle. Mon frère ainé monte voir ce qu'il se trame dans ma chambre. Il tombe sur les stupéfiants et là je passe la pire soirée de ma vie, il m'a passé à tabac toute la soirée, je me suis uniquement protégé tant bien que mal de ses coups, j'ai beaucoup de respect pour lui, je ne cherche pas à lui rendre ses coups, j'encaisse simplement et puis il a raison de le faire, je n'avais pas à ramener une telle quantité de drogue chez mes parents. Il me ramène dans une cité ou je lui avais dit m'être procuré le hachich et poursuis son oeuvre devant une quinzaine de lascars, ils sont tous apeurés et le laisse me taper dessus. Il leur jettera mes stups comme on jette une pièce à un mendiant…Il me ramène chez mes parents, j'ai mal, vraiment très mal et tout particulièrement humilié. Je sors après qu'il soit rentré à son tour chez lui. Je marche dans les rues désertes. tout mon corps me fait mal et je suis très énerve, je pleure de rage, de douleur… Je croise un lascar plus grand, plus costaud que moi…. il m'en faut beaucoup pour m'énerver, je suis d'un naturel calme et pacifique mais une fois à bout plus rien ne peut m'arrêter… Bref, je lève les yeux vers lui normalement comme quand on croise quelqu'un dans la rue, il est sur le trottoir d'en face et j'entend "qu'est ce que tu regardes fils de pute"… Mon exutoire est là, je pète un câble traverse et vide toute ma rage sur lui, je pars le laissant agonisant sur le trottoir, ça m'a fait du bien, il m'a fait du bien. Le lendemain, je vois Ma Margot, j'ai toujours très mal et je cherche la façon de lui raconter ma soirée, pendant ce temps, elle me raconte la sienne. Elle était saoul et elle m'a trompé, j'aurais pu tuer cet homme si ça en avait été un, mais non c'était avec une femme, elle me raconte ça comme si ce n'était rien de grave. Je reste silencieux, je ne lui raconte pas ma soirée, toutes mes craintes quant à elle se sont réalisées. Quand elle me demande de dire quelque chose, je lui dit simplement que nous deux c'est fini, ça me fait mal mais je ne supporte pas la trahison, elle pleure… essais de me retenir mais non. Rassurez vous je ne l'ai pas frappé, je n'en avais pas l'envie et jamais je ne lèverais la main sur une femme, le chapitre premier se termine ainsi.

Réponses

  • krish
    krish
    February 2013 modifié
    Je me demandai pourquoi elle était avec moi, un ami m'expliquera que "les petites blanches aiment bien se montrer au bras d'un lascars, c'est la mode" Cette idée me dérange, me répugne je n'étais pas un lascars, juste un maghrébin en survet'. A partir de là, j'arrête la fac et je me met en tête d'en devenir un. Je connais beaucoup de gens, je me lance dans le trafic de shit et ça marche bien pour moi, tout le monde fume du H il n'y a que le gouvernement qui ne s'en rend pas compte. Je fais les choses bien, je ne veux pas être connu des services de polices, je ne met presque plus de survêtements, je ne flambe pas, j'économise l'argent que je me fais, pas beaucoup en fait, je fume beaucoup… On me présente à des "gros", et ils m'apprécieront, selon eux je suis un bon, je suis fait pour ça et je suis d'accord avec eux… Je travaille en intérim, là aussi je suis sérieux, plusieurs sociétés me proposeront une embauche et je fini par signer dans une petite boite tranquille. Je deal toujours du H et passe un cran au dessus… la cocaïne. Avec elle je gagne plus d'argent mais je ne change pas mon mode de vie et surtout je n'en parle pas à mes vrais amis, je ne veux pas qu'on me juge. Je mène une double vie. Je commence à en prendre à mon tour. Je démissionne de mon boulot non pas à cause d'elle mais parceque j'en ai marre de travailler comme un chien pour une poignée de cacahuètes et tout le monde sait que les chiens ne mangent pas de cacahuètes. Je retourne en intérim, je retrouve ma liberté…Interim et chômage je jongle entre les deux, j'ai peu d'intérêt pour l'argent, juste ce qu'il me faut, de quoi vivre, de quoi m'amuser et ma drogue est "payé par mes clients". Voilà, j'ai amassé près de 26000 euros et je me dis qu'il est temps que j'arrête, que je trouve une formation pour un emploi stable ( infirmier, chauffagiste… peu importe). Je rêve d'amour, même si je pense que l'amour n'existe pas, que c'est uniquement des désires, des pulsions qui finissent toujours par s'estomper et disparaitre. Je veux me poser, avoir une famille comme bon nombre de mes potes mais je n'ai pas trouvé la bonne. Certaines des filles que j'ai rencontré étaient interressées par l'herbe, la poudre blanche, d'autres m'appréciaient réellement, malheureusement, je n'éprouvais rien pour elles mais je ne leur ai jamais rien fait croire, je me montrais même distant, pas de fausses promesses, pas de mensonges( je ne me suis jamais fait jeter et je ne me suis jamais réellement attaché). Je veux quitter la ville ou je suis, tirer un trait sur cette vie que je menais, sur cette poudre si bonne mais si horrible, qui vous fait connaitre uniquement un bonheur éphémère …Je suis avec une femme, ( je l'appellerai Vicky), elle ne sait pas réellement qui je suis, ce que je fais et je ne suis pas amoureux, elle est fade, sans conversation, sans intérêt mais elle est brune et bronzée avec un joli corps… Un jour mon téléphone sonne, je répond… c'est Margot
    Huit ans se sont écoulés et le temps avait fait son oeuvre, même si je demande parfois de ses nouvelles, je l'ai oublié. Elle a appelé tous mes amis d'époque pour me retrouver, elle veux me voir. Je ne sais pas si c'est une bonne idée après ce qu'elle m'a fait mais j'accepte sans arrière pensée, sans espérer quoi que ce soit d'elle. Elle passe me voir chez moi, elle a changé, elle n'a plus cet air de pouilleuse que je lui trouvais à l'époque, je la trouve même très belle, elle est devenue une femme superbe. Elle est avec quelqu'un depuis plusieurs années, elle me raconte sa vie. Je crois même que je suis tombé sous son charme, elle a de la conversation, cultivée, marrante, belle… Je ne peux pas lui raconter qui je suis, ce que j'ai fais durant toutes ces années. J'arrete définitivement la coc. Quand elle passe en ville, elle vient me voir( elle a déménagé il y a longtemps à près de deux heures de routes d'où j'habite) Un jour, elle me dit qu'elle était amoureuse de moi et que si je ne l'avais pas jeté à l'époque, on serait encore ensemble, que son adultère s'était pour m'exciter et non pas pour me faire du mal. Je regrette ma décision d'antan. Je tombe amoureux d'elle ( c'est sincèrement la première fois que ça m'arrive), je sais que c'est elle que j'ai attendu tout ce temps. Son mec actuel ne lui donne pas l'attention qu'elle mérite, pendant ce temps je dégage Vicky et j'attend mon heure. Je ne veux pas lui faire de mal et je veux être sur qu'elle ressent la même chose que moi… Margot se sépare de son mec et revient s'installer dans ma ville. Apres quelques temps, on se remet ensemble, on est en mai, elle me tient des beaux discours, elle est revenue pour moi, elle ne m'a jamais oublié, elle envisage de quitter son taf pour moi ( elle est commerciale et parcours la france), elle pourrait être caissière chez H & M ou dans une grande surface pour être avec moi, elle est bien avec moi. Elle me parle d'enfants, de mariage, d'une vie a deux, je l'excite à mort, que nous deux on est pareil et qu'entre nous s'est spontané pourtant elle me met en garde, selon elle, elle est taré, une vie chaotique, sa mère est une psychopathe… j'etais bien avec elle, même sexuellement elle avait changé, ça paraissait plus sincère, elle ne gueulait plus comme une pute, sa peau blanche ne me dégoûtait plus, je la trouvais très belle, parfaite… j'etais fou d'elle et je le suis encore. J'aimais tout chez elle, j'etais bien avec elle et ça semblait réciproque. Elle m'appelle tout le temps, pas une demie journée sans un appel, je me rend disponible chaque fois qu'elle est libre, on fait l'amour a chaque fois. Je me fais des films, je lui dis mon envie de changer de ville pour le sud, partir avec elle, mon coeur s'emballe a chaque fois que je suis avec elle, ma bite aussi. Je lui parle de ma famille, de ma soeur jumelle qui va avoir un enfant, on est très proche avec ma soeur, je lui parle de tout, chose que je ne fais pas d'habitude mais je ne lui parle pas de mes économies et de ma période "grand dealeur". Je lui dit que j'ai refuse d'être le témoin de ma soeur à son mariage parceque je suis un type tout pourri et si peu crédible pour un tel rôle, et que je vais refuser également d'être le parrain de ma nièce pour les mêmes raisons, elle insiste me pousse à accepter et je le fais, je me dis qu'on est un couple, qu'elle m'aidera et surtout que ça a l'air de lui faire plaisir… Elle veux rencontrer ma soeur, savoir a qui je la présenterais en premier, je n'ai jamais présenté quique ce soit à ma famille, c'est le moyen de lui montrer que je tiens à elle… ma nièce est né, on va la voir tout les deux, la première fois que je vois ma filleul c'est avec Margot. Ca se passe bien, ma soeur comprend que je pense que c'est la bonne… je me suis trompé… Septembre, je n'ai que très peu de nouvelles d'elle, elle est distante, je la vois rarement, on ne couche plus ensemble, elle m'appelait sans cesse et maintenant elle ne répond plus à mes appels, à mes messages, mais elle ne me dit rien, elle me laisse attendre ses appels, ses visites comme un con… J'avais l'opportunité de bosser dans un pays frontalier, avant d'aller dans le sud j'aurais pu mettre un peu plus d'argent de coté et ainsi trouver une justification à ce que je possède déjà, oui j'ai honte de ma période drogue et personne n'est au courant ...mi octobre elle me dit que c'est fini, après tout ce qu'elle m'a dit sur nous je suis à terre, triste a mourir, humilié, minable, j'enrage je ne sais pas pourquoi. On ne sait jamais engueulé, j'ai toujours cherché a la réconforter, a l'aider et je lui montrais que je l'aimais…elle me dit de l'oublier…Apres m'avoir laissé un mois et demi sans me dire ce qui n'allait pas… je veux savoir pourquoi "je ne t'aime pas, c'est pas difficile a comprendre" si c'est dur, j'ai le coeur brisé, je veux mourir. Maintenant , je deviens une vrai merde, je cherche par tout les moyens à savoir ce qu'il s'est passé pour que ça change ainsi, je déprime, me met en colère pour rien, devient violent, oui j'en veux à la terre entière et passe ma colère sur des types pour un regard, une cigarette taxé, un verre renversé dans un bar, fout est prétexte à m'embrouiller. Je vois ma filleul tout les jours et tout les jours elle me rappelle Margot…. Pourquoi elle m'a fait ça? elle connaissait mes sentiments, elle savait que j'etais fou d'elle et maintenant de parrain je n'en ai que le nom, ça me fait un mal de chien, j'en chie je n'arrive pas à me faire à l'idée que j'ai pu me tromper à son sujet à ce point, je l'harcele, bizarrement elle accepte encore de me voir, je me convainc qu'on peut rester ami même si moi je l'aime plus que tout. Je cherche toujours à savoir pourquoi, le fait que simplement elle ne m'aime pas m' horrifie, je veux que ce soit plus violent ou je ne sais pas quoi d'autre… Elle me dira donc qu'elle ne veux pas être avec moi parceque je suis un chômeur, je passe mon temps à fumer, un pilier de comptoir, je transpire pendant l'amour, une gueule pleine de cicatrices NON CE N'EST PAS VRAI, c'est des foutaises et le pire c'est qu'elle me dit avoir été avec moi uniquement pour l'herbe de qualité que j'ai et parcequ'elle avait envie de baiser… Elle cherche a se faire passer pour une manipulatrice mais non, je l'ai vu en pleure plus d'une fois, elle n'est pas assez forte ni même sournoise pour m'avoir dupé … Je veux m'ouvrir la poitrine et m'arracher le coeur, ce coeur qui me fait tant souffrir. Je ne dors plus depuis septembre, ou du moins deux heures par nuit, mes rêves sont hantés par elle, parfois il n'ont ni queue ni tête mais ils m'empêchent de dormir, même à l'heure d'aujourd'hui ça n'a pas changé. Je dois l'oublier mais je n'y arrive pas et je me cache pour pleurer… Je suis désespéré, j'appelle des anciens amis…
  • krish
    krish
    February 2013 modifié
    une drogue m'a toujours fait peur, peur parceque je sais que je vais l'aimer… le crack; cocaïne et ammoniaque, ça se fume… je passerai une semaine dans un appartement glauque, défoncé, encore plus minable que je ne l'étais et ça ne m'aide pas, je ne l'oublis toujours pas. Je veux vraiment mourir, je pense à la pendaison et j'essaierais mais je suis trop lâche, la douleur est là, je me rattrape à une branche, je pense à me tailler les veines, mais pas assez profond et le sang coagule, je suis défoncé, je me réveille et ne suis pas mort… je pense à l'overdose mais ça non plus c'est pas possible… si dieu existe, il ne m'aime pas, il m'a fait gouter au plus grand des bonheurs et me l'a retiré… je voulais tellement être avec elle et je me retrouve seul, j'ai mis de la distance avec mes vrais amis, je me suis débarrassé de toutes mes économies, j'en ai fait don à un couple que je connais très peu mais avec des gros problèmes de tunes, deux enfants, pas de chauffage, et la trêve hivernale passé, ils seront vraiment dans la merde. Oui débarrassé, je voulais les partager avec elle, on n'est plus ensemble, je n'en veux plus, mort, je ne les emporterais pas dans la tombe… je me laisse allé, Margot est avec un autre mec, elle est loin de moi, elle a emménagé avec lui dans le sud, elle baise avec lui, un type plus vieux, plus rassurant surement, comme tout ses précédents amants. Il est du sud, a une maison, une entreprise qui porte son nom, est elle vénale? Peut être, peut être meme qu'elle l'a rencontré quand on était ensemble… Moi, je n'étais qu'une parenthèse, un fantasme… je veux mourir mais je n'y arrive pas, peut être parceque j'espère qu'elle me reviendra. Tout mon corps crie son nom. Quand mon téléphone sonne, j'espère que c'est elle. J'ai sa nouvelle adresse, son nouveau numéro, mais j'arrête de l'appeler même si ça me démange comme le fait d'aller chez elle( dans le sud) et de mettre une raclée a son nouveau mec, le mettre dans le coffre de ma voiture pour l'emmener dans les bois, l'attaché nu à un arbre et le faire souffrir plus que je ne souffre, rassurez vous je n'en ferais rien. j'ai déjà assisté à une telle scène, ça m'avait choqué et je ne suis pas du genre a prémédité un crime….
    J'en chie réellement parceque j'ai cru à tout ce qu'elle m'a dit je n'arrive pas a l'oublier, je n'y arriverais probablement jamais. Elle me manque cruellement. J'ai du mal a retranscrire les sentiments qui me parcouraient ni les illusions auxqu'elle j'ai cru,L'écrire m'aura permis de vider un peu de ce que j'ai sur le coeur. J'avais besoin de me confier et comme je vous l'ai dit je n'ai pas de confident et n'en veux pas, encore moins d'un psy. Peut être que j'arriverais a m'en remettre mais pour l'heure, je me conforte dans la drogue, l'alcool… mes pensées opressantes et mes souvenirs…. Merci a ceux qui auront pris la peine de lire mon histoire jusqu'au bout… ma pipe m'attend…. Putain de st valentin… chienne de vie



    Bien amicallement, Archibald
  • mickael64
    mickael64
    February 2013 modifié
    c'est poignant ton histoire , j'arrive pas à trouver de mot , c'est dur tout ce que ta vécu , baisse pas les bras avec le temps ta situation s'arrangeras
  • soflirt
    soflirt
    August 2013 modifié
    Whoua quel témoignage !

    Beaucoup de choses dans ton message, pas facile à lire, mais merci en tout cas.

    Mon modeste conseil : écoute ton coeur, tu sais sons doute au fond de toi quelle est la démarche à adopter ...
  • chucky
    chucky
    August 2013 modifié
    tu es un peu autodestructeur c est du lourd ton vecu mais avec drogue alcool tu ne te reconstruira pas en tout cas meme si t as fait des conneries tu as un coeur ENORME alors fait toi aider par un psy occulte toute tes activites occultes car elle n ont pas d interet et demande lui a t aider a te sortir de tes dependances (drogue sexe alcool) mais deja le fait d en parler prouve que tu veux t en sortir et sache tu est un bon gars et mourrir ne te sers a rien
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
?/7
jump to page
 of 1