Lettres à une amie... a-t-elle un sens..?

Damien
Damien
April 2005 modifié dans Citations d'Amour
Hello petit coeur, ça va?
C'est marrant quand même, il y a un peu plus d'un an, je n'aurais jamais cru que je redirais (ou réécrirais) ces cinq mots ensembles... et pourtant, c'est fou ce qui se passe en un an tu ne trouves pas...
Bon d'accord, il y a les choses brèves, je dirais orages, pluies, disputes (pour la plupart), mais il y a également des choses à longs thermes qui arrivent.. tiens donc, mais de quoi je peux bien vouloir parler... tu dois te le demander hein..? :p t'en fais pas, moi aussi... en fait, là, il est 4.04, je rentre de la bénichon et ai lu ton message. Ne t'en fais pas, je suis sobre (hic mdr ) et je t'écris en toute faculté de mes sens (même si on dirait pas hein, avoue...)
tiens tiens, j'en étais où avant la "justification"... heu... ah oui... je parlais des choses à longs thermes, est-ce que j'ai un exemple heu... ah, oui, peut-être, la mise en scène d'un film (mais d'un très long film hein...) j'ai bien d'autres exemples (2 pour être plus précis) Mais je préfère les garder pour des comparaisons...
Alors, pour revenir à mes "films" et bien tu sais quoi, j'en ai fait 2 de films cette année! c'est bien hein-dis!? tu sais pas encore lesquels!? le premier (je le mets en premier parce que je me ferais taper si je le mettais en deuxième), c'est Stéphanie. Un drôle de film où il n'y a que deux acteurs principaux, elle et moi. ça c'est un film qui s'est décidé très vite, sans préambule entre les acteurs, sans même une "pré-connaissance", où c'est en permanence de l'improvisation... un film que je m'engage petit à petit à tourner à vie je crois bien... mais je t'épargne les détails
mais tu sais quoi, j'ai aussi fait un deuxième film cette année, un des plus beaux de ma carrière, si ce n'est pas le plus beau. c'est un film que je n'ai jamais fais avec personne d'autre, avant il y a un an... Dans ce film, il y plein de personnages, où toi et moi ensemble sommes les 2 acteurs principaux... ce "film" est différent du premier (un peu heureusement, j'aurais beaucoup perdu dans le cas contraire...) car toi et moi, nous nous connaissions depuis quelque temps déjà...

Depuis le CO, de vue seulement, c'est pour ça que je ne pourrais pas te donner de date précise. La première fois que je t'ai vu (je suis aussi le metteur en scène mdr ) j'ai dû me dire que tu n'était pas une actrice hors norme, et on s'est très peu parlé... Mais quelle erreur... il faut du temps pour s'en apercevoir, ou parfois un déclic. Ce déclic, ça a été que nous nous trouvions dans le même train, dans le même bâtiment, dans le même étage, et presque dans la même classe... Tellement de coïncidence sans lesquelles nous n'aurions peut-être jamais fait aussi bien connaissance... et pourtant... on a commencé à parler, j'ai commencé à te connaître. Pour finir, je n'ai pas vu ton talent d'actrice, car tu n'en avais pas, tu avais tellement plus... au bout de quelques semaines seulement, tu as eu un des premiers rôles, un rôle dans le film de ma vie... Une vie qui sans toi serait bien moins joyeuse, j'en suis convaincu. Tu as tant apporté dans ce film... tellement de choses...
Ahlala, je crois que je vais arrêté la comparaison, je "risquerais" de te saouler (ce qui peut-être déjà fait en fait...) Mais en fait, je sais tellement pas comment te dire ce que j'aimerais... (t'en fais pas, c'est pas une déclaration d'amour... quoi que...)J'aimerais te dire que ton amitié m'apporte énormément, que ta présence également, ta gaieté habituelle, ton sourire et tes idées "parfois" tordues sont des traits chez toi que j'adore, j'aimerais pouvoir te dire tout ça, mais ça serait un tellement gros mensonge que personne ne me croirait... bien sûr, je serais tellement en dessous de la vérité... Durant 15 ans, filles et garçons confondus, je n'ai jamais eu pareille amie, Stéphanie a été la première, c'est peut-être pour ça que j'ai craqué sur elle... imagine si je ne l'avais pas connu avant toi... tu peux la remercier là, tu m'aurais sur le dos sans elle...j'avoue, peut-être que sans elle, j'aurais voulu être plus proche de toi.. j'ai pas honte de ce que je ressens, et d'ailleurs je te l'ai déjà dit, j'aurais pu t'aimer... mais ça non plus ce n'est pas vrai... car en fait, je t'aime. Si dans ma vie, je devais dire que j'avais deux femmes (ou fillette des fois je me dis) je crois que je vous désignerais toi et Stéph... A mes yeux, vous n'êtes pas pareil, en apparence ou en façon de penser, mais à mon coeur.. vous êtes sur une total égalité... Mais se sont deux amitiés qui n'ont pas évolué de la même façon (et si elles avaient évolué dans le sens inverse... quelle belle question...) mais qui ont abouti à la même place pour moi. une place très restreinte, où très peu de personne se trouve. La place où je peux me dire qu'à vie, je tiens à vous, à toi autant qu'à Stéph.. ça surprend hein... Mais comment ne pas s'attaché à une fille comme toi, tant de gens sont du même avis que moi... et ils ont raison! Comment ne pas s'attacher à une poétesse romantique au coeur d'enfant... comment ne pas s'attacher un si joli visage où deux pierres aux bleu intense sont incrustée (tes yeux...) comme ne pas s'attacher à cette façon de penser tantôt sage, tantôt déjantée… comment ne pas s’attacher à… a toi, tout simplement…
Au cours de l’année, nous avons passé de bons moments (pour exemple, je citerais quand on était l’un contre l’autre dans le train, tout particulièrement une fois vers Cugy, quand le « grand frère » black était passé et que j’avais fait comme si tu était ma copine… étrange que je me souvienne de ça, et pourtant…) comme des moments un peu plus durs, que ce soit pour moi, ou pour toi. J’ai appris que je pourrais compter sur toi quand j’en aurais besoin… et j’espère bien que tu sais que pour toi, je serais toujours là, dans n’importe quelle situation, tu peux faire appelle à moi (heu, peut-être sauf si c’est pour danser quelque chose… lol, je sais pas faire ça ! ). Malheureusement pour toi, ces derniers temps ne sont pas roses, et c’est également ces derniers temps que je t’ai vu le moins depuis cette amitié naissante… Je trouve cela bien dommage, mais le respecte, vu que tu le choisi. Tu vois, toi, tu ne veux peut-être pas, mais moi, si je pouvais t’offrir mes bras pour te réconforter, pour te laisser aller, ou quoi que ce soit, je le ferais, juste contre un sourire de toi, je sacrifierais des heures… D’ailleurs, ce ne serait pas un sacrifice…
Hier soir, je t’avais invitée, je m’y étais aussi pris plutôt tard, c’est en grande partie de ma faute, j’ai pas mal hésité. Pour finir, on est allé au billard, puis à la Bénichon un « petit » moment… et là, je rentre, et je vois ton mail… il me touche, je ne t’aurais peut-être pas écrit tout ça sinon… tout ça qui doit tellement t’ennuyer dans le fond, excuse-moi…
Je lis que tu t’excuse… mais tu n’as pas du tout à t’excuser mon cœur, pas le moins du monde, tu sais que si tu me l’avais demander (je dis ça comme ça parce que si c’était moi qui avait proposé tu aurait dit non) j’aurais pu passer toute la soirée avec toi.. je rêve de pouvoir un jour te prendre dans mes bras, tant pis si ce n’est pas pour te consoler, ou plutôt tant mieux… Mais si en ce moment ça ne va vraiment pas, je ne suis vraiment pas loin, et n’hésite pas, ma porte, tout comme mon cœur te seront toujours ouverts…
Immenses baisers emplis de tendresse mon ange, mon amie, mon amour… un amour bien particulier, un amour empli d’amitié, un amour entre toi et moi, que je ne partage pas… un amimour… je te souhaite une bonne journée, et au risque de me répéter, n’hésite pas, n’importe quand… car je t’aime, Janet…

De la part d'un ami qui tient autant à toi qu'à sa copine, car dans son coeur, vous tenez le même rang... (peut-être pour ça que j'ose écrire ces 2 mots à la fin de ce message)
Je t'aime...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
?/3
jump to page
 of 1