Envie de lui mais...bloquée !

kate
kate
May 2012 modifié dans Sexualité
Bonjour à tous,

Je m'appelle Katy, j'ai 19 ans, et j'ai besoin de vos lumières ! (Je ne sais pas trop où mettre cette discussion, je m'excuse d'avance si elle n'est pas au bon endroit!)

Pour faire bref, j'ai toujours eu très peu confiance en moi, de qui m'a un peu bloquée vis à vis des gars que je rencontrais. Je n'ai couché que 2 ou 3 fois avec mon ex, il était le 1er, et il a déménagé pour ses études juste après. Autant dire que je n'ai absolument aucune expérience de ce côté là, et ça me bloque encore plus...
Il y a quelques mois, j'ai rencontré un gars, on s'est très vite embrassé, et peu de temps après, il a voulu qu'on aille plus loin. Nous n'avons rien fait parce que je ne voulais pas, mais il a beaucoup trop insisté pendant une soirée qu'on passait ensemble, et ça m'a mis extrêmement mal à l'aise. Après cette soirée, je le détestais, il me répugnait, mais son insistance et le temps ont fait que j'ai finis par +/- lui pardonner. Aujourd'hui, environ 5 mois après, on s'est beaucoup rapproché, on a appris à se connaitre, et ça colle vraiment bien entre nous. Et puis, j'ai finis par lui confier mon manque d'expérience (je pense qu'il est puceau, même s'il ne me l'a pas dit).

Le problème est là. Depuis cette histoire, je n'arrive plus à lui faire confiance. On n'est pas vraiment ensemble, mais parfois on s'embrasse, mais même s'il ne parle plus du tout du fait de coucher ensemble ou quoi que ce soit, dès qu'il me touche, je ne peux pas m'empêcher de retirer ses mains. C'est tout à fait contradictoire, parce que j'ai très (très....) envie de lui, mais je ne fais que le repousser. C'est comme si j'essayais de me protéger de lui après ce qu'il m'a fait, pourtant, j'ai envie d'avancer, mais je n'y arrive pas...

J'attends vos conseils, bonne journée ! :)
«1

Réponses

  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Fonce.

    Et ne te retourne pas.

    D.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    A chaque fois que je sais que je risque de le croiser, je me dis "allez, ça y est, maintenant tu arrêtes de faire ta coincée, et tu te lances, tu en as envie, lui aussi, où est le problème?!" mais ça ne marche pas... Dès qu'il me touche un peu trop, je repense à la dernière fois, et je le repousse...
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Ton problème est beaucoup plus profond que tu ne sembles le penser, Kate.

    Tu as 19 ans. Tu es jeune, jolie, intelligente et je constate que tu as quand même un minimum de suite dans les idées.

    Ta problématique relève d'un blocage par rapport à l'estime de soi, l'assurance et la confiance naturelle en ta propre personne.

    Ca, ça peut se développer. On peut régler ça. À travers certains exercices... je peux te mettre sur la voie, mais c'est un sentier que tu vas devoir emprunter toute seule, comme une grande.

    À bientôt.

    D.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    Merci pour ta réponse Force. Tu as raison, je n'ai absolument aucune confiance en moi. Personne, dans mon entourage, ne s'en rend compte généralement, parce que je fais tout pour le cacher, mais c'est pourtant le cas. J'essaie de dépasser ça, mais c'est dur!

    En ce qui concerne ce gars, dès qu'on se voit, il essaie de m'embrasser, et je tourne la tête, systématiquement. Les seules fois où on s'est vraiment embrassé, c'est parce qu'il avait insisté longtemps. Et là, c'était... whaoouuu...! Ce n'est pas du tout contre lui, vous allez me trouver pathétique, et en disant ça, je le suis, mais tant pis...^^ En fait, je suis terrorisée. J'ai peur de ne pas savoir m'y prendre, qu'il se moque de moi, qu'il en parle à tout le monde ou je ne sais quoi. Pourtant, ce n'est absolument pas le 1er gars que j'embrasse, mais j'ai peur d'oublier entre temps comment ça marche, et du coup, je préfère l'esquiver.
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    La fuite est le comportement habituel des gens qui manquent d'assurance et de confiance en eux, Kate.

    Mais la fuite ne permet pas de dépasser notre état, elle ne fait que nous donner l'occasion d'aggraver la situation par la suite - c'est un effet "boule de neige", en fait.

    Plus tu attends, plus tu repousses, plus tu auras difficile plus tard. Et tu le sais.

    Si tu ne te lances pas, si tu n'oses pas oser, alors rien ne s'ouvrira à toi. Jamais. Tu comptes finir vieille fille ? En tablier ? À jouer avec des bons de réduction et à faire du tricot devant ta télé avec ton vieux chat Sammy posé sur tes genoux ?

    D.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    Oula, non!! ^^
    Je sais bien que plus j'attends, plus ça sera dure. J'ai eu mon 1er "vrai" copain assez tard, justement parce qu'au début j'avais peur, et plus le temps passé, plus je me sentais en retard par rapport à tout le monde, donc ça me bloquait encore plus.

    J'ai bien conscience de tout ça, mais je n'arrive pas à dépasser ce stade...
  • ileautrésor
    ileautrésor
    May 2012 modifié
    Chacun progresse à son rythme. :-)

    L'important c'est de se sentir prête...:-)
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Voilà comment tu dois penser : "je suis belle, je suis grande, je suis forte, et extrêmement séduisante".

    Que ce soit vrai ou faux on s'en fout, car le point important n'est pas là. Tu sais, je suis coach en séduction depuis des années maintenant - j'ai l'habitude de voir des gens dans ce genre de situation. Hommes comme femmes... et oui ! Des hommes aussi ! Plus qu'on ne le croit... qui sont malheureux et désespérés parce qu'ils n'ont pas la Force de dépasser, de transcender leur propre état. Ils ne se *donnent pas* les moyens de parvenir à leurs fins... et moi, je remets les pendules à l'heure dans leur petite tête.

    Le truc, vis-à-vis de toi, c'est que par Internet seulement, c'est très difficile de coacher quelqu'un.

    Bref - tu as déjà CONSCIENCE de ton problème. Ca, c'est un point positif. Car tu sais dorénavant ce que tu dois régler, changer, transformer en toi : la self-confidence, c'est-à-dire la confiance naturelle en sa propre personne, comme je te le disais plus haut sur ce fil.

    Tu dois te donner les moyens de parvenir à ce que tu veux, dans la vie. Tu dois t'aider toi-même à surmonter les obstacles - en l'occurrence, ton estime de toi et ta peur du ridicule (sexuel, sentimental, social, etc).

    C'est bien beau de dire : "je veux mais j'y arrive pas", c'est se donner des excuses pour ne pas agir.

    La réelle question, fondamentale, est la suivante : VEUX-tu RÉELLEMENT changer ? Es-tu prête à faire preuve de courage et d'audace ?

    D.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    Je ne comprend pas ce qui me bloque à ce point. Avant lui, j'étais avec un gars plutôt du genre timide et réservé mais qui me mettais pleinement en confiance, et on a couché ensemble alors qu'on se connaissait depuis moins d'un mois, et on était ensemble depuis peu de temps, tout s'est fait naturellement. Mes rapports avec ce nouveau gars sont tout à fait différents. Déjà, on s'est embrassé la 1ère fois qu'on s'est vu. Et puis, même si je pense qu'il n'a jamais vraiment eu de copine, il est beaucoup plus direct, en particulier pour tout ce qui concerne le sexe, et j'avoue que ça me met mal à l'aise. J'ai été élevé dans une famille assez "vieille France", et même si mes parents sont des gens formidables, ils ne m'ont rien dit d'autre que "jamais de sexe avant le mariage, c'est mal, c'est sale" etc... Du coup, quand quelqu'un aborde le sujet, je rougis et me défile.

    Je ne vois pas souvent ce gars là, parce qu'on travaille beaucoup tous les 2, mais quand on se croise, c'est comme s'il se passait un truc. J'ai les jambes qui tremblent, mon cœur s'accélère, j'ai terriblement envie de lui, et je sais qu'il est pareil, il se jette littéralement sur moi pour m'embrasser dès que mes amis tournent le dos. Du coup, je redoute de me retrouver vraiment seule avec lui. Même quand il y a des gens autour, ça ne le gêne pas, il fait comme si on était tout seul, alors j'ai peur de ce qu'il ferait si on était absolument seuls.

    Je n'arrive pas trop à l'expliquer en fait...

    Force, bien sur que je veux changer, je veux dépasser ce blocage psychologique qui me gâche bien des histoires !
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Tu dois trouver la Force d'agir comme si le monde autour de toi n'existait pas. Comme si chaque journée était la dernière... selon cet angle de vue, tu verras : le panorama s'éclaircit et on regarde la vie différemment.

    Dis-m'en davantage sur ce que tu penses et ressens lorsque tu sens que vous êtes sur le point de passer un coup d'accélérateur. Quels sont tes pensées *dans l'instant* ? Tes peurs/tes craintes ?

    Sans expérience, n'oublie jamais que justement, on ne peut pas développer d'expérience. Je sais que c'est con à dire...

    Il faut se lancer, oser. Envers et contre tout.

    D.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours fait très attention à ce que les gens pensaient de moi, j'essayais d'être toujours gentille avec tout le monde, faire ce que les gens attendaient de moi etc... Mes amis n'aiment pas trop ce gars en général, justement parce qu'il a voulu coucher avec moi dès le début, du coup, j'ai un peu l'impression de les "trahir" en étant avec lui.

    Quand je le vois, j'ai toujours un moment d'appréhension, parce que je sais qu'il va tenter quelque chose, mais après, ça va mieux. Au fond, j'adore quand il insiste longtemps pour m'embrasser, j'aime être dans ses bras, il est bien plus grand et baraqué que mon ex, et j'aime cette sensation d'être protégée comme ça. Quand on est ensemble, c'est presque violent finalement, mais dans le bon sens du terme. Il est du genre à me porter et me plaquer contre le mur pour m'embrasser, et j'avoue que j'adore ça... C'est comme si on était dans un état second quand on est ensemble, parce qu'il n'est pas du tout comme ça avec les autres (même avec les autres filles). D'un côté, j'adore être avec lui, mais d'un autre, j'ai peur d'aller plus loin avec lui. J'en ai vraiment envie, mais je n'ose pas. Il ne comprend même pas pourquoi je lui retire les mains (qu'il a TRÈS baladeuses...!), et moi non plus en fait. Au début, je ne voulais surtout pas passer pour la fille facile, le potentiel plan cul, donc je refusais tout avec lui, mais ça fait maintenant plusieurs mois que ça dure, et il s'est bien rendu compte que je n'étais pas comme ça.
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Tu es ce qu'on appelle, dans le jargon de la communauté Séduction, une LSE.

    "Low-self-esteem", c'est-à-dire "faible estime de soi".

    Tu dois comprendre qu'il n'y a qu'en étant naturelle, spontanée, VRAIE, que tu seras heureuse. Sois quelqu'un de vrai. Profondément. Ce que les autres peuvent penser, tu dois t'en foutre (même si ce n'est pas toujours vrai lorsque l'on veut se remettre en question et changer ce qui ne va pas...).

    J'ai passé tellement d'années à réfléchir, essayer de comprendre, ce qui n'allait pas chez moi. Puis un jour, j'ai compris que c'est parce que je jouais la comédie, je m'investissais d'un rôle d'ACTEUR. Ca fonctionne en société, mais intérieurement, c'est le vide - et le point crucial, c'est d'être comblé soi-même... car sans être soi-même heureux, avant tout, comment rendre les autres heureux ? Ce n'est pas possible.

    Puis un beau matin, boum : révélation, prise de conscience... tu te rends compte que tu dois vivre pour toi-même et que de toute façon, tu SERAS quand même jugé(e) par les autres, quoi que tu fasses, car la société marche comme ça. Et ce jugement d'autrui par rapport à toi variera forcément tout le temps, en fonction de la date, de l'heure, de l'endroit où tu te trouves, avec qui tu te trouves, etc...

    C'est en comprenant cela que je suis devenu un mâle alpha. Avant, je CHERCHAIS à l'être - et je me plantais. Parce que VOULOIR y arriver, c'est déjà faire une erreur. Alpha (mâle ou femelle), on l'est, ou on ne l'est pas. Une personne non-heureuse, non-comblée par elle-même au départ n'a pas vocation à être un(e) alpha.

    Sois libre, ma belle. Et fais ce que TU as envie de faire, TOI, sans chercher à entrer dans un moule, quel qu'il soit - car ça, c'est ce qu'on te propose.

    Si tu veux du sexe, prends du sexe. Si tu ne veux pas de sexe, ne prends pas de sexe. Point barre, ça s'arrête là.

    Ne le fais pas parce que tu as une pression exercée sur toi de la part de ton pote. Tu m'as dit que t'avais envie de lui, mais que le problème, c'est que tu n'osais pas, que tu avais peur. Sache que si tu en avais réellement ENVIE, toute peur disparaîtrait.

    Sache que le vent est là pour nous guider. Les nuages sont lourds, mais le ciel s'éclaircit toujours.

    Et c'est là... qu'on découvre la Lumière.

    D.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    Et bien ! J'adore ta façon d'écrire !

    Tu as tout à fait raison. Il serait temps que j'arrête de me soucier de ce que les autres pensent de moi pour enfin être moi même. C'est surtout que j'essaie de ne jamais me montrer vulnérable, mais à me "surprotéger" comme ça, j'en ai finit par me construire une image qui n'est pas réellement ce que je suis.

    En fait, avec lui, ça dépend des jours. Parfois, tout va pour le mieux entre nous, mais certains jours (comme ce soir d'ailleurs!), je me demande comment j'ai pu m'attacher autant à un gars comme lui, je repense à la soirée qu'on avait passé ensemble, et il me dégoute. J'ai l'impression de passer du tout au tout avec lui ! Un jour, je ne peux pas me passer de lui, et le lendemain, je ne veux plus entendre parler de lui... Je suis complètement perdue...
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Tu l'as compris : tu dois d'abord effectuer un travail de fond, en profondeur, sur toi-même, avant de commencer à faire bouger les choses dans tes relations, Kate.

    D.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    C'est dur de changer comme ça du jour au lendemain, même si je le voudrais !
  • Melvin
    Melvin
    May 2012 modifié
    kate a écrit: »
    C'est dur de changer comme ça du jour au lendemain, même si je le voudrais !

    Tu n' y arriveras pas en un seul jour et tu risques d' avoir envie de reprendre la fausse image que tu véhicules, mais faut résister à cette envie pour réussir.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    Ce n'est pas facile... Avec cette image que je fais passer de moi, j'ai l'impression de plaire plus, je ne parle pas des mecs, mais en général. Mes vrais amis me connaissent vraiment je pense, mais pour les autres, j'ai tendance à me montrer plus forte, moins vulnérable que ce que je suis en réalité.
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Prends le temps.

    1) Comprendre que ce n'est pas du jour au lendemain qu'on change, mais petit à petit, à notre propre rythme - celui qui nous convient.

    Parfois, il suffit de gratter un peu la chenille pour découvrir un magnifique papillon.

    ... Et lui laisser le temps de quitter sa chrysalide.

    2) Se donner les moyens de parvenir à ce qu'on veut. S'automotiver, être courageux(se) et plein(e) d'audace.

    3) Toujours être très critique envers soi-même et ne pas se laisser influencer par les autres.

    4) Être conscient du monde et du contexte dans lequel on se trouve.

    5) Rester objectif.

    6) Demander l'avis des gens réfléchis, intelligents et plus sages que nous - souvent les personnes plus âgées.

    7) Garder à l'esprit que nos amis ne sont pas toujours très objectifs.

    8) Ne rien rechercher. Jamais. Sinon, on tombe dans l'attitude "needy", c'est-à-dire l'état de besoin... et il n'y a rien de pire et de plus repoussant. Avoir besoin des autres pour être heureux, c'est déjà être malheureux.

    9) Oser se lancer, Kate.

    Je sais que tous ces conseils peuvent sembler colossaux, et que la tâche semble insurmontable. Mais je suis passé par là. Tu dois y aller à ron rythme, et construire l'édifice pierre par pierre, sans te soucier du lendemain.

    À présent je sors. Bon dimanche soir !

    D.
  • Melvin
    Melvin
    May 2012 modifié
    Force a écrit: »
    Prends le temps.

    1) Comprendre que ce n'est pas du jour au lendemain qu'on change, mais petit à petit, à notre propre rythme - celui qui nous convient.

    Parfois, il suffit de gratter un peu la chenille pour découvrir un magnifique papillon.

    ... Et lui laisser le temps de quitter sa chrysalide.

    2) Se donner les moyens de parvenir à ce qu'on veut. S'automotiver, être courageux(se) et plein(e) d'audace.

    3) Toujours être très critique envers soi-même et ne pas se laisser influencer par les autres.

    4) Être conscient du monde et du contexte dans lequel on se trouve.

    5) Rester objectif.

    6) Demander l'avis des gens réfléchis, intelligents et plus sages que nous - souvent les personnes plus âgées.

    7) Garder à l'esprit que nos amis ne sont pas toujours très objectifs.

    8) Ne rien rechercher. Jamais. Sinon, on tombe dans l'attitude "needy", c'est-à-dire l'état de besoin... et il n'y a rien de pire et de plus repoussant. Avoir besoin des autres pour être heureux, c'est déjà être malheureux.

    9) Oser se lancer, Kate.

    Je sais que tous ces conseils peuvent sembler colossaux, et que la tâche semble insurmontable. Mais je suis passé par là. Tu dois y aller à ron rythme, et construire l'édifice pierre par pierre, sans te soucier du lendemain.

    À présent je sors. Bon dimanche soir !

    D.

    Je suis passé par là aussi. Et maintenant, je suis plus heureux que jamais. Je n' ai besoin de rien ni personne. Quand j' ai un problème, mes amis s' en mêlent parce qu' ils veulent s' en mêler et non parce que je leur demande. Je n' ai vraiment besoin de rien ni personne (mis à part à manger, mais ça, c' est la Nature de tout être vivant : P). Je suis heureux par moi-même et si une fille vient à entrer dans ma vie, ce qui doit arriver arrivera.
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Melvin, je pense pas que ce que tu dis soit totalement vrai. Tu es sur la bonne voie, mais tu avances masqué derrière le bonheur.

    Le simple fait de poster ce que tu viens de poster pour le simple fait de le poster, prouve que tu as encore des choses à prouver.

    Mais tu es dans le bon état d'esprit. Courage !

    Kate, voici un petit cadeau avant que je parte, qui résume bien l'état d'esprit à avoir, l'ambiance générale.

    The Cardigans My Favourite Game - YouTube

    Salut !

    D.
  • Melvin
    Melvin
    May 2012 modifié
    Force a écrit: »
    Melvin, je pense pas que ce que tu dis soit totalement vrai. Tu es sur la bonne voie, mais tu avances masqué derrière le bonheur.

    Le simple fait de poster ce que tu viens de poster pour le simple fait de le poster, prouve que tu as encore des choses à prouver.

    Mais tu es dans le bon état d'esprit. Courage !

    Kate, voici un petit cadeau avant que je parte, qui résume bien l'état d'esprit à avoir, l'ambiance générale.

    The Cardigans My Favourite Game - YouTube

    Salut !

    D.

    Je ne l' ai posté que pour l' encourager. Je n' essayais nullement de prouver ce que j' avançais.
  • missjade
    missjade
    May 2012 modifié
    salut katy

    il y a un conflit entre ton genre d'éducation et tes envies plus que "naturelles" en sorte de passer à l'acte...tu étais à l'aise avec un mec timide parce qu'il ne te mettait aucune sorte de pression, celui là avec son désir évident et "sauvage" te pousse dans tes rentranchements et te force à te transformer et à prendre des risques

    pour sa décharge il est tout de même là depuis 5 mois sans insister plus que ca...mais si tu veux une réelle garantie de lui faire confiance ca me semble tout de même difficile à obtenir de façon certaine

    dans la vie il faut accepter de prendre des risques (calculés) sinon on ne vit pas, on passe d'accord à coté des peines mais aussi c'est fatal à coté de tout ce qui fait vibrer

    à toi seule, qui connait parfaitement le contexte de savoir si tu acceptes de t'engager plus
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Melvin a écrit: »
    Je ne l' ai posté que pour l' encourager. Je n' essayais nullement de prouver ce que j' avançais.
    Et en plus tu t'enfonces en essayant de te justifier - preuve de plus de ce que j'avançais plus haut.

    Tu vois Melvin, si je te parle comme ça, c'est pas pour te péter, mais pour te *déstabiliser*, afin de te faire comprendre une chose fondamentale, et te faire voir ta propre attitude avec des yeux neutres et extérieurs. C'est dur, mais c'est bénéfique. Quoi qu'il arrive je suis toujours ton coach, ma biche ;)

    Kate, toi, en revanche, tu dois voir des deux côtés des piquets.

    1) Tu es une fille. C'est un garçon. (jusqu'aux dernières nouvelles)
    1-a) Tu sembles avoir oublié qu'un homme ira voir ailleurs s'il n'a pas ce dont il a BESOIN avec SA COPINE. Et 5 mois sans rien faire, moi je pourrais pas... je t'aurais déjà plaquée après deux jours. Je t'aurais laissé ta chance le premier soir, mais si je ne voyais rien venir le lendemain, je serai allé chercher l'affection dont j'ai besoin ailleurs. Ce mec est très patient avec toi, Kate. Respecte-le.
    1-a-I) Chez l'homme, le sexe est un besoin naturel. Un réel besoin physique. L'homme en a besoin pour vivre, car il est comme ça, dans sa nature, son corps, et sa génétique propre.

    2) Par contre, ne le fais pas parce que tu as la pression, mais parce que tu en as ENVIE. Nuance !

    La plus grave erreur que tu pourrais commettre, et qui compromettrait définitivement ta relation, c'est d'agir sans utiliser ta tête. Faire causer le coeur c'est bien, mais réfléchir en même temps (si possible), c'est mieux. Et toujours combiner les deux, c'est encore encore mieux.

    Bon lundi matin !

    D.
  • Melvin
    Melvin
    May 2012 modifié
    Force a écrit: »
    Et en plus tu t'enfonces en essayant de te justifier - preuve de plus de ce que j'avançais plus haut.

    Tu vois Melvin, si je te parle comme ça, c'est pas pour te péter, mais pour te *déstabiliser*, afin de te faire comprendre une chose fondamentale, et te faire voir ta propre attitude avec des yeux neutres et extérieurs. C'est dur, mais c'est bénéfique. Quoi qu'il arrive je suis toujours ton coach, ma biche ;)

    Je ne me justifiais pas... Sinon ce que je dis ne serait pas vrais. Seulement tu t' adresses à moi, je te répond.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    Merci à tous pour vos réponses !

    Je sais bien qu'il est plutôt patient avec moi, mais Force, nous ne sommes pas ensemble, il ne peut donc pas me plaquer^^! J'ai bien conscience que je le pousse à bout en refusant d'aller plus loin avec lui, mais je n'arrive pas à lui faire confiance, pas sur le fait qu'il ira voir ailleurs, mais plutôt sur ses envies. J'ai l'impression qu'il désire d'avantage un plan cul qu'une réelle relation.

    Missjade, c'est tout à fait vrai, avec mon ex, tout s'est enchainé naturellement, nous avons toujours eu des rapports très simples. Dès le début, on avait de longues discussions, on rigolait beaucoup, on était vraiment sur la même longueur d'onde. Il ne m'a jamais poussé à rien, on a dormi plusieurs fois ensemble sans qu'il ne se passe rien, mais on était juste heureux d'être ensemble. Je me sentais pleinement en confiance. Avec ce gars là, je n'ai jamais eu de vraies discussions en face à face je crois, nous nous envoyons beaucoup de messages (enfin moins ces derniers temps), mais en face, il fait vraiment le mec en manque, et me saute dessus...
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Un mec en manque est plus repoussant qu'autre chose.

    Là, je comprends mieux ton appréhension, Kate.

    Mais c'est aussi très paradoxal : un mec en manque est repoussant et dégoûtant, mais pour combler le manque il faut justement passer à l'action. Cercle vicieux !

    Moi j'ai envie de te dire : dégage-le. S'il n'est pas capable de combler son manque tout seul ou de se trouver quelqu'un et être assez séduisant pour l'allonger, laisse tomber ce gars. Oublie-le, c'est un minable, une mauviette, et tu vaux mieux que ça.

    J'ai horreur des faibles, tu vois.

    D.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    Je vous préviens, ce soir je suis plutôt dans une phase où il me dégoute, donc je peux être un peu trop dure avec lui...

    Il essaie de me montrer qu'il veut une vraie relation, mais parfois, il fait des trucs qui me font penser le contraire. Je n'arrive pas à trouver d'exemples dans l'instant, mais disons que c'est un ensemble de petits trucs qui font que je sens qu'il est en manque et veut un plan cul. Déjà, quand on s'embrasse, il me touche partout, même quand on est dans des lieux publics, et je n'aime pas tellement ça pour tout vous dire. Il me dit des choses genre "ose me dire que tu n'as pas envi de faire l'amour là", et franchement, ça me rebute plus qu'autre chose. Enfin, c'est un ensemble... Après, je sais qu'il veut coucher avec moi, mais je ne sais pas si c'est pour un plan cul ou plus.
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    J'ai l'impression d'être à Disney Land, là.

    Parce que vous, vous croyez que c'est uniquement APRÈS avoir couché qu'on construit une vraie relation ?

    Si ce mec pense comme ça, je le plains.

    Et d'après ce que tu me dis, c'est une couille-molle. Car il insiste sans arrêt alors qu'il voit bien que tu veux pas. Il s'y prend mal, mais il persiste dans son erreur.

    Je le répète pour la dernière fois : dégage ce gars de ta vie - et au plus vite.

    D.
  • kate
    kate
    May 2012 modifié
    Le problème est que je l'aime bien... Je ne suis pas amoureuse de lui, mais disons que j'en suis bien attachée...! Je crois qu'il est surtout très maladroit parce qu'il veut faire le mec expérimenté, alors que je sais (enfin je suis presque sure) qu'il est puceau, et qu'il n'a jamais eu de copine. Du coup, je lui excuse beaucoup de choses. En fait, c'est comme s'il était "aveuglé" par ce manque, et je crois qu'il ne se rend pas compte que ce n'est pas comme ça que ça marche, du moins pas avec moi. Je n'ai couché qu'avec un gars, et nous nous aimions. Je suis incapable d'aller plus loin avec un gars, du moins pour l'instant, si je sais qu'il se fiche de moi.
  • Force
    Force
    May 2012 modifié
    Et avec moi ? Si je te fais deux-trois bisous dans le cou en te disant que t'es la plus belle ? Mouahahah !

    D.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
?/50
jump to page
 of 2